Géranium blanc, Géranium des ruisseaux

Geranium rivulare Vill., 1779

Classe : Equisetopsida Ordre : Geraniales Famille : Geraniaceae Genre : Geranium

  • 130
    observations

  • 15
    communes

  • 20
    observateurs

  • Première observation
    1991

  • Dernière observation
    2016
Titre Auteur
Geranium rivulare PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-05-17
Auge Vincent - Berthollet Fabienne - Blanchemain Joël - Bourgeois Marie-geneviève - Delahaye Thierry - Delmas Michel - Ferbayre Annie - Ferbayre Jean-paul - Gotti Christophe - Lacosse Pierre - Modane Secteur - Mollard Maurice - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pellet Clarisse - Plumecocq Benjamin - Ratel Joseph - Richard Alain - Suret Henri - Tissot Nathalie

Informations sur l'espèce

Le Géranium des ruisseaux est une plante vivace, assez grêle, qui forme des touffes de 20 à 50 cm de hauteur. Il se reconnaît facilement grâce à ses fleurs géminées, aux pétales entiers, blancs veinés de rose et à ses feuilles aux segments profondément découpés. Les risques de confusion sont faibles : Geranium sibiricum présente également des pétales blancs striés de pourpre, mais échancrés, et des feuilles nettement moins incisées. Et elle n’est pas connue en Vanoise !
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Geranium rivulare s’observe en Vanoise dans des situations écologiques variées allant des forêts fraîches et claires de mélèzes et de pins cembros, en mélange avec des landes à éricacées ou à Juniperus sibirica, à des talus ou des murets sur des substrats plus ou moins riches. Il se rencontre finalement assez peu le long des ruisseaux où il est classiquement cité dans les flores. Il ne semble pas avoir de préférence marquée pour la composition chimique du sol, même s’il est souvent indiqué sur terrains acides. Il pousse depuis l’étage montagnard jusqu’à l’étage alpin avec une abondance plus marquée à l’étage subalpin.
Distribution
Orophyte ouest alpien, le Géranium des ruisseaux est recensé en Autriche, en Suisse, en Italie et en France. Dans notre pays, il se rencontre dans tous les départements alpins à l’exception de la Haute-Savoie. Il est présent en Savoie essentiellement en Vanoise, où il était indiqué à Termignon et au mont Cenis (Gensac, 1974). Il est actuellement connu sur une quinzaine de communes du Parc, majoritairement en Maurienne.
Menaces et préservation
En Vanoise, cette espèce ne semble pas particulièrement menacée et les populations de quelques localités paraissent florissantes. Sa rareté relative dans les Alpes justifie le maintien d’une veille continue sur les populations sises sur le territoire du Parc national, d’autant plus que seule une petite proportion bénéficie de la protection effective du cœur du Parc.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Geranium aconitifolium L'Hér., 1802 | Geranium striatum Clairv., 1811 | Geranium sylvaticum subsp. rivulare (Vill.) Rouy, 1897

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles