Genevrier sabine, sabine, Genévrier fétide

Juniperus sabina L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Cupressales Famille : Cupressaceae Genre : Juniperus

  • 200
    observations

  • 12
    communes

  • 27
    observateurs

  • Première observation
    1991

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Juniperus sabina PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-09-13
Auge Vincent - Balais Christian - Benoit Félix - Blanchemain Joël - Bourgeois Marie-geneviève - Charron Julien - Chastin Alain - Delahaye Thierry - Deroussin Jean-françois - Ferbayre Jean-paul - Gotti Christophe - Herrmann Mylène - Jordana Régis - Jourdan Jérémie - Jullian Laurence - Lacosse Pierre - Maillet Thierry - Mele Stéphane - Mollard Maurice - Parchoux Franck - Plumecocq Benjamin - Robert Jean-louis - Sagot Clotilde - Suret Henri - Talbot Robert - Tissot Nathalie - Tonnelier Marie-laure

Informations sur l'espèce

Le Genévrier sabine est un arbuste prostré, parfois un peu ascendant, très odorant et d’un vert sombre et mat. Les feuilles des plantes adultes sont en forme d’écailles, décussées et décurrentes, et appliquées contre le rameau. Cela le différencie nettement de Juniperus communis s.l. aux feuilles en forme d’aiguilles plates, piquantes, plus ou moins écartées du rameau. Attention toutefois aux jeunes individus de Juniperus sabina qui portent également des feuilles en forme d’aiguille. C’est une espèce dioïque dont les pieds femelles portent de fausses baies, bleu foncé à maturité, pruineuses, toxiques, qui sont en réalité des petits cônes aux écailles charnues.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Juniperus sabina est une plante thermophile, typiquement associée aux pentes sèches et ensoleillées des étages montagnard et subalpin. Il est recensé en Vanoise entre 970 m et 2290 m d’altitude. Cet arbuste pousse sur des sols superficiels dans les anfractuosités rocheuses, souvent en falaise, plus rarement dans les forêts claires (mélézins, pinèdes) et toujours à proximité des rochers. En Vanoise, il est fréquemment associé à Juniperus communis subsp. nana.
Distribution
Le Genévrier sabine est largement distribué sur le vaste continent eurasiatique et présent sur l’ensemble de la chaîne alpine. Il est déjà indiqué en Vanoise au début du XXe siècle (Perrier de la Bâthie, 1928) et cité sur six communes du Parc par Gensac (1974) avec une seule localité en Maurienne à Termignon. Les inventaires récents ont permis de le localiser sur une douzaine de communes. S’il demeure plus abondant en Tarentaise, avec par exemple de belles populations à Sainte- Foy-Tarentaise, de petites populations dispersées ont été trouvées en Maurienne de Villarodin-Bourget à Lanslebourg- Mont-Cenis.
Menaces et préservation
Cet arbuste ne semble pas particulièrement menacé en Vanoise, si ce n’est très ponctuellement par la pratique de brûlis comme constaté sur le site de l’Échaillon à Sainte- Foy-Tarentaise ou potentiellement par des aménagements de via ferrata ou via cordata. Il ne bénéficie d’aucun statut de protection et pratiquement toutes les populations sont localisées à l’extérieur des espaces protégés du massif. Seuls quelques individus sont recensés dans la Réserve naturelle nationale des Hauts de Villaroger et dans l’Arrêté préfectoral de protection de biotope du mont Cenis.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Juniperus sabina var. cupressifolia Aiton, 1789 | Juniperus sabina var. humilis Endl. | Juniperus sabina var. macrocarpa St.-Lag., 1889 | Juniperus sabina var. tamariscifolia Aiton, 1789 | Sabina officinalis Garcke, 1858 | Sabina vulgaris Antoine, 1857

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles