Koelérie du mont Cenis

Koeleria cenisia Reut. ex E.Rev., 1873

Classe : Equisetopsida Ordre : Poales Famille : Poaceae Genre : Koeleria

  • 351
    observations

  • 7
    communes

  • 26
    observateurs

  • Première observation
    1986

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Koeleria cenisia PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-09-13
Balais Christian - Blanchemain Joël - Bonsacquet Lionel - Charron Julien - Chastin Alain - Clement-guy Stéphanie - Deffrennes Benoît - Delahaye Thierry - Delpech René - Denise Cyril - Ferbayre Annie - Ferbayre Jean-paul - Hemeray Damien - Herrmann Mylène - Hostein Colin - Laurency Sabine - Maillet Thierry - Mele Stéphane - Parchoux Franck - Pellet Clarisse - Rannou Gwendal - Richard Alain - Rocher Michel - Roland Théaud - Suret Henri - Tanga Olivier

Informations sur l'espèce

La Koelérie du mont Cenis partage avec les autres espèces du genre Koeleria une inflorescence en panicule contractée en épi. Cette panicule est courte (1 à 3 cm) et se développe au sommet d’une tige qui dépasse rarement 20 cm de hauteur. Mais c’est plutôt le port de la plante, cespiteux, avec les feuilles basales et des rejets stériles très courts (2 à 3 cm), légèrement glauques, qui permet son repérage. Un examen plus détaillé des pièces florales brièvement aristées pourra utilement compléter la détermination.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
D’après nos observations en Vanoise, Koeleria cenisia s’observe toujours sur des substrats partiellement dénudés : pelouses écorchées et replats rocheux. Elle est même capable de coloniser des supports comme le toit des anciennes fortifications en Haute-Maurienne et les gradins de la carrière du Paradis au mont Cenis ! Elle tolère une sécheresse édaphique et se montre calcicole à calcicline, même si dans la littérature elle est parfois indiquée sur les pelouses rocailleuses siliceuses (Dorée, 1995). Elle est recensée presque exclusivement dans l’étage alpin.
Distribution
Cette endémique ouest-alpienne présente une petite aire de distribution limitée à quatre provinces italiennes et quatre départements alpins français (Aeschimann & al., 2004). Déjà indiquée au XIXe siècle au mont Cenis, à l’Iseran et àTermignon (Husnot, 1896-1899), elle est actuellement répertoriée en Haute-Maurienne de Sollières-Sardières à Bonneval-sur-Arc, et en Tarentaise uniquement à Sainte-Foy-Tarentaise,Tignes et Val-d’Isère. Plusieurs indications ou récoltes anciennes restent à confirmer comme à Pralognan-la-Vanoise au mont Bochor (Ruffier-Lanche in Gensac, 1974).
Menaces et préservation
Les difficultés d’identification des poacées impliquent que la distribution de ces plantes soit moins bien connue. Cette situation est d’autant plus préoccupante pour la Koelérie du mont Cenis en Vanoise, qu’une part sans doute importante des populations est localisée à l’extérieur du cœur du Parc et potentiellement menacée : l’élargissement d’une piste en 2010 et l’enfouissement de câbles en 2011 au mont Cenis ont entraîné la destruction de plusieurs dizaines de pieds. Le projet de stockage des déblais du futur tunnel ferroviaire franco-italien, également au mont Cenis, pourrait aboutir à la destruction de plusieurs centaines d’individus. L’effort de formation reste à poursuivre pour qu’un nombre plus important d’agents du Parc national reconnaisse cette espèce protégée et que le Parc puisse faire prendre en compte la préservation de la Koelérie du mont Cenis dès l’élaboration des projets d’aménagement.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Koeleria brevifolia Reut. ex Barbey, 1886 | Koeleria brevifolia var. cenisia Domin, 1906 | Koeleria brevifolia var. flavida Domin, 1907 | Koeleria brevifolia var. monticola (Domin) Domin, 1907 | Koeleria cristata subsp. brevifolia (K.Richt.) Bonnier, 1934 | Koeleria gracilis var. brevifolia Reut. ex Bouvier, 1878 | Koeleria gracilis var. cenisia Domin, 1907 | Koeleria gracilis var. monticola Domin, 1906 | Koeleria hirsuta subsp. brevifolia K.Richt., 1890 | Koeleria hirsuta var. brevifolia (Reut. ex Bouvier) Fiori, 1896 | Koeleria reuteri Rouy, 1913

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles