Potentille blanc de neige

Potentilla nivea L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Rosales Famille : Rosaceae Genre : Potentilla

  • 153
    observations

  • 11
    communes

  • 30
    observateurs

  • Première observation
    1997

  • Dernière observation
    2018
Titre Auteur
Potentilla nivea PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-05
Arsac Thierry - Balais Christian - Barraud Rémy - Benoit Félix - Berthollet Fabienne - Blois Wilfried - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bouche Michel - Bregeon Sébastien - Caillot Yoann - Charron Julien - Clement-guy Stéphanie - Delahaye Thierry - Ferbayre Annie - Ferbayre Jean-paul - Fima Frédéric - Gotti Christophe - Herrmann Mylène - Lacosse Pierre - Laurency Sabine - Maillet Thierry - Philippson David - Plaige Véronique - Rannou Gwendal - Ratel Joseph - Roger Claude - Rouzet Luc - Thierry Delahaye - Tonnelier Marie-laure

Informations sur l'espèce

La Potentille blanc de neige est une petite plante vivace haute de 10 à 20 cm. Elle est facilement reconnaissable par ses feuilles basales divisées en trois folioles profondément dentées, vert- foncé et pubescentes dessus et surtout blanches tomenteuses dessous. Comparativement aux autres potentilles connues en Vanoise, les fleurs jaunes sont plutôt petites, peu nombreuses (deux à cinq par tige) et la corolle est souvent assez peu étalée.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Cette potentille pousse typiquement à l’étage alpin (de 2380 à 3000 m d’altitude en Vanoise) au niveau des crêtes, des cols ventés sur des buttes rocheuses et des pelouses écorchées. Elle préfère les substrats calcaires mais tolère les sols modérément acides. Sur plusieurs sites de Vanoise, elle côtoie Crepis rhaetica.
Distribution
Potentilla nivea a une aire de distribution arctico-alpine. Dans les Alpes, elle est connue en Autriche, en Suisse, en Italie et en France ; elle est également recensée dans les Apennins. Elle n’est présente dans notre pays que dans les Hautes-Alpes et en Savoie où l’essentiel des populations se concentre sur le massif de laVanoise et plus au sud jusqu’àValloire vers le col du Galibier. Il y a une quarantaine d’années, elle n’était citée qu’au col de l’Iseran, au col de la Vanoise et au mont Cenis (Gensac, 1974). Elle est actuellement répertoriée dans dix communes du Parc mais n’a pas été revue récemment au mont Cenis.
Menaces et préservation
La Potentille blanc de neige est protégée par la loi française. La grande majorité des populations connues en Vanoise bénéficie également de la protection du cœur du Parc et des réserves naturelles nationales.Reste pour ces populations la menace bien réelle du pâturage ovin en altitude comme à Champagny-en- Vanoise. En plus des menaces liées au pâturage, les populations situées en dehors des espaces protégés sont menacées par les aménagements touristiques et en particulier ceux liés aux domaines skiables. Cette situation est particulièrement sensible à Val-d’Isère.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Potentilla prostrata subsp. floccosa Soják, 1989

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles