Rorippe d'Islande

Rorippa islandica (Oeder ex Gunnerus) Borbás, 1900

Classe : Equisetopsida Ordre : Brassicales Famille : Brassicaceae Genre : Rorippa

  • 192
    observations

  • 15
    communes

  • 27
    observateurs

  • Première observation
    2001

  • Dernière observation
    2019
Auge Vincent - Balais Christian - Benoit Félix - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Bonnevie Danièle - Clement-guy Stéphanie - Delahaye Thierry - Ferbayre Annie - Ferbayre Jean-paul - Gotti Christophe - Hemeray Damien - Jordana Régis - Laurency Sabine - Maillet Thierry - Malrat Didier - Mele Stéphane - Parchoux Franck - Pellet Clarisse - Plumecocq Benjamin - Richard Alain - Rocher Michel - Sarrazin Gérard - Storck Frantz - Suret Henri - Tanga Olivier - Tissot Nathalie

Informations sur l'espèce

Le Cresson d’Islande est une petite brassicacée aux tiges généralement couchées, plus rarement ascendantes. Les feuilles sont pennatiséquées et lyrées. Les fleurs sont petites : les pétales jaune pâle mesurent de 1 à 2 mm et les sépales ne dépassent guère 1,6 mm. Les sépales sont plus longs chez Rorippa palustris dont le port est dressé. Les fruits du Cresson d’Islande sont des siliques courtes (de 5 à 12 mm de long) et épaisses, portées par des pédicelles de moitié plus courts (les pédicelles sont de même longueur que la silique chez Rorippa palustris).
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
En Vanoise, Rorippa islandica pousse le plus souvent en bordure des plans d’eau aux étages subalpin et alpin. Il est recensé entre 1970 et 2660 m d’altitude. Il semble indifférent à la nature chimique du substrat. C’est une plante pionnière, observée essentiellement sur les sables et les limons en marge des lacs, des mares et des petites dépressions temporaires qu’accompagne la fonte des neiges. Il pousse parfois à proximité de Carex bicolor sur ces petites plages dénudées et exondées en été en périphérie des plans d’eau et de Ranunculus trichophyllus susbp. eradicatus, petite plante aquatique typique des lacs de montagne.
Distribution
Le Cresson d’Islande est une espèce arctico-alpine à vaste distribution circumpolaire. En Europe de l’Ouest, il est indiqué dans la plupart des massifs montagneux : Pyrénées, Alpes, Apennins, Dinarides, etc. Il est présent dans tous les départements alpins français à l’exception des plus méridionaux (Alpes-de-Haute-Provence et Alpes-Maritimes). En Vanoise, les connaissances sur sa répartition ont nettement progressé : cité sur seulement six communes par Gensac (1974), Rorippa islandica est actuellement répertorié sur près d’une vingtaine de communes du Parc.
Menaces et préservation
Rorippa islandica croît dans des milieux fragiles souvent dégradés par le bétail venant s’abreuver. Jamais très abondantes ces plantes sont menacées par le pâturage et plus encore par le piétinement. Cette menace est d’autant plus pesante que la ressource en eau en montagne (comme ailleurs !) est de plus en plus rare. Le réchauffement global du climat risque également d’affecter les populations de plantes arctico-alpines, en particulier celles liées aux milieux humides. Si Rorippa islandica ne bénéficie d’aucune protection réglementaire, une bonne partie de ses populations est protégée par le cœur du Parc national, les Réserves naturelles de Tignes-Champagny et de la Grande Sassière et l’Arrêté préfectoral de protection de biotope du mont Cenis.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Cardamine montana Bubani, 1901 | Cardamine pyrenaica (Loefl.) Kuntze, 1891 | Myagrum pyrenaicum (All.) Lam., 1785 | Nasturtium pyrenaicum (All.) R.Br., 1812 | Rorippa islandica subsp. islandica (Oeder ex Gunnerus) Borbás, 1900 | Rorippa nasturtioides Spach, 1838 | Rorippa palustris subsp. pusilla (Vill.) Perrier, 1917 | Rorippa palustris var. pusilla (Vill.) DC., 1821 | Rorippa pyrenaica auct. non (All.) Rchb. | Sisymbrium islandicum Oeder ex Gunnerus, 1772 | Sisymbrium pusillum Vill., 1786 | Sisymbrium pyrenaicum L., 1759

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles