Téléphium d'Impérato

Telephium imperati L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Caryophyllales Famille : Caryophyllaceae Genre : Telephium

  • 17
    observations

  • 1
    commune

  • 4
    observateurs

  • Première observation
    1971

  • Dernière observation
    2018
Titre Auteur
Telephium imperati PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-04
Blanchemain Joël - Delahaye Thierry - Delpech René - Tissot Nathalie

Informations sur l'espèce

Cette plante classiquement classée dans la famille des caryophyllacées est incluse par certains auteurs dans la famille des molluginacées. Elle se singularise par ses feuilles alternes à la base desquelles se trouvent des stipules membraneuses. Ces feuilles sont remarquables par leurs formes obovales, larges, charnues et glauques. Les tiges de 10 à 30 cm de long sont couchées, plus rarement ascendantes et portent des fleurs blanches, de type caryophyllacées, groupées à l’extrémité. Pour le botaniste qui arpente son milieu de prédilection (pas forcément facile d’accès), c’est une espèce qui attire l’attention. Elle peut éventuellement être confondue, en l’absence de fleurs, avec Astragalus monspessulanus.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
D’après la littérature (Aeschimann & Burdet, 1994), cette plante fréquente les rochers, pinèdes et éboulis. Elle est notée uniquement sur les rochers calcaires dans le département voisin des Hautes-Alpes (Chas, 1994). Pour la Savoie, nous ne la connaissons qu’au pied de falaises et de barres rocheuses de nature schisteuse, exposées plein sud et bénéficiant d’un bon ensoleillement. Elle pousse sur un sol nu, souvent sablonneux, à l’abri des intempéries. C’est une espèce xérothermophile, accompagnée dans sa station savoyarde par Stipa calamagrostis et Rhamnus pumila.
Distribution
Le Téléphium d’Impérato a une aire de distribution centrée sur l’ouest du bassin méditerranéen.Toujours très disséminé, il est présent en France, des Pyrénées à l’ensemble des Alpes du Sud jusqu’en Maurienne, en Savoie, et connu d’une station en limite septentrionale dans le Jura. En Savoie, l’unique population connue est localisée en Vanoise sur la commune de Termignon à environ 1400 m d’altitude. Il y a été découvert par Vilmorin et Guinet (1951) et il y est toujours présent actuellement.
Menaces et préservation
Vu sa répartition extrêmement localisée sur le département, l’unique station, bien que non menacée pour l’instant, reste très vulnérable. Une modification ou une destruction du milieu lui seraient fatales. Parmi les menaces les plus probables, citons l’équipement des rochers pour la pratique de l’escalade qui entraînerait une surfréquentation et une érosion au pied des voies... domaine vital du Téléphium d’Imperato ! Une autre menace pourrait être la fermeture des milieux. Cela dit, en plusieurs endroits, de grands Pins sylvestres masquent le soleil sans que la plante n’en semble affectée pour l’instant.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles