Tozzie des Alpes

Tozzia alpina L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Lamiales Famille : Orobanchaceae Genre : Tozzia

  • 18
    observations

  • 5
    communes

  • 9
    observateurs

  • Première observation
    1987

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Tozzia alpina PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-04
Blanchemain Joël - Bonnevie Danièle - Chavoutier Jeanette - Corbet Thomas - Mollard Maurice - Pellicier Philippe - Plumecocq Benjamin - Tissot Nathalie - Wlerick Lise

Informations sur l'espèce

La Tozzie des Alpes est une plante dressée, de 15 à 50 cm de hauteur. La tige quadrangulaire est très rameuse. Les feuilles ressemblent à celles des euphraises : opposées, sessiles, ovales, longues de 1 à 2 cm ; les supérieures sont munies de une à trois dents. Les fleurs insérées à l’aisselle de bractées semblables aux feuilles ont une corolle jaune vif pouvant atteindre 1cm de long ; les pétales sont soudés en tube à la base et forment deux lèvres peu marquées avec quelques ponctuations pourpres sur la lèvre inférieure.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Tozzia alpina est une plante hémiparasite d’où son intégration dans la famille des orobanchacées. Elle parasite les adénostyles et les pétasites et se rencontre donc principalement sous le couvert des grandes plantes de la mégaphorbiaie et de l’aulnaie verte ; elle s’observe aussi sur les berges des ruisseaux et sur les rocailles et éboulis humides de préférence sur terrains calcaires. C’est une espèce de l’étage subalpin, répertoriée en Vanoise entre 1610 et 2380 m d’altitude.
Distribution
Cette espèce des montagnes du sud de l’Europe a une assez vaste aire de distribution : elle est connue de l’Espagne aux Carpates et en France elle est présente dans les principaux massifs montagneux (Pyrénées, Massif central, Jura, Alpes) sans jamais être abondante. Par son écologie liée aux milieux frais et humides, elle est plus fréquente dans le nord des Alpes (Haute-Savoie) que dans le sud (très rare dans les Alpes- de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes). Cette tendance s’observe également en Vanoise où Tozzia alpina est à ce jour un peu plus présente en Tarentaise qu’en Maurienne, vallée plus sèche. Citée seulement à Bourg-Saint-Maurice par Gensac (1974), elle n’est actuellement recensée que dans cinq communes du Parc.
Menaces et préservation
La Tozzie des Alpes est une plante rare en Vanoise. Toutefois, elle ne semble pas spécifiquement menacée. Ses milieux de vie ne subissent pas de dégradations anthropiques particulières mais peuvent toujours être atteints par des aménagements. Quelques localités sont protégées par le cœur du Parc national à Termignon et Pralognan-la-Vanoise. Il est vraisemblable que de nouvelles populations restent à découvrir pour cette plante qui peut passer inaperçue dans la végétation luxuriante de la mégaphorbiaie.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Ferecuppa drupacea Dulac, 1867 | Kernera bavarica Schrank, 1786 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles