Véronique d'Allioni

Veronica allionii Vill., 1779

Classe : Equisetopsida Ordre : Lamiales Famille : Plantaginaceae Tribu : Veroniceae Genre : Veronica

  • 1052
    observations

  • 15
    communes

  • 37
    observateurs

  • Première observation
    1990

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Veronica allionii PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-03
Auge Vincent - Balais Christian - Benoit Philippe - Berthollet Fabienne - Blanchemain Joël - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bourgeois Marie-geneviève - Charron Julien - Chastin Alain - Clement-guy Stéphanie - Deffrennes Benoît - Delahaye Thierry - Denise Cyril - Gotti Christophe - Grillot Vanessa - Hemeray Damien - Herrmann Mylène - Jean-michel Boissier - Jullian Laurence - Lacosse Pierre - Laurency Sabine - Malrat Didier - Martineau Benoît - Mollard Maurice - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pellicier Philippe - Plumecocq Benjamin - Rannou Gwendal - Richard Alain - Roland Théaud - Seignemartin Aurore - Storck Frantz - Tanga Olivier - Tissot Nathalie - Vuillermoz Cécile

Informations sur l'espèce

Cette véronique est une plante vivace, à tige rampante et à inflorescence redressée. Celle-ci regroupe, en une grappe axillaire dense, de petites fleurs (4 à 6 mm de long) bleu violacé. Hors période de floraison, Veronica allionii est encore bien reconnaissable par ses feuilles opposées, ovales, finement dentées, coriaces et glabres. Elle ne peut guère être confondue avec Veronica officinalis aux feuilles molles et velues.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
La Véronique d’Allioni pousse dans les pelouses rocailleuses sèches et acides des étages subalpin et alpin. Elle se cantonne généralement sur les pentes exposées au sud et semble trouver en Vanoise son optimum écologique dans les formations végétales à Festuca paniculata. Elle peut aussi coloniser les crêtes du Caricion curvulae et les dalles rocheuses du Sedo albi- Scleranthion biennis. Les plantes peuvent être dispersées sur des versants entiers ou cantonnées à des micro-adrets sur des bosses dès que les conditions écologiques locales sont sèches, acides et "chaudes".
Distribution
Veronica allionii est une espèce endémique de l’ouest des Alpes : elle est connue en Italie sur tout le piémont alpin et en France des Alpes-Maritimes à la Savoie où elle atteint la limite septentrionale de son aire de distribution. En Savoie, elle est principalement recensée en Vanoise. Historiquement mentionnée sur seulement cinq communes du Parc (Gensac, 1974), elle a depuis été trouvée en de nombreuses localités. Elle est plus fréquente en Maurienne où elle est connue sur toutes les communes du Parc à l’exception de Saint-André ; moins abondante en Tarentaise, elle est quand même recensée sur huit communes.
Menaces et préservation
De par son écologie et sa distribution assez étendue enVanoise, laVéronique d’Allioni n’est pas l’objet de menaces particulières. N’étant pas protégée, elle peut être victime d’aménagements en particulier sur l’aire optimale d’adhésion. La Vanoise détient une responsabilité importante pour la préservation de cette espèce en limite d’aire.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Veronica pyrenaica All., 1785

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles