Woodsie des Alpes

Woodsia alpina (Bolton) Gray, 1821

Classe : Equisetopsida Ordre : Polypodiales Famille : Woodsiaceae Genre : Woodsia

  • 7
    observations

  • 3
    communes

  • 2
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Woodsia alpina PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-02
Blanchemain Joël - Delahaye Thierry

Informations sur l'espèce

Cette petite fougère dont les frondes ne dépassent guère 10 cm de longueur, se distingue de toutes les autres fougères présentes en Vanoise par ses indusies si finement découpées que la face inférieure des lobes paraît poilue. Des risques de confusion existent néanmoins avec des formes juvéniles de Dryopteris, Cystopteris, etc. En Savoie, la Woodsie des Alpes est la seule représentante connue du genre Woodsia.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
La Woodsie des Alpes s’installe sur les rochers acides (gneiss notamment), en situation généralement abritée, sous un surplomb ou dans une anfractuosité. Elle préfère les situations fraîches en exposition nord. En Vanoise, elle pousse en touffes isolées ne formant jamais des populations importantes.
Distribution
Comme pour de nombreuses fougères dont les diaspores sont dispersées sur de longues distances par le vent, son aire de distribution est étendue. La Woodsie des Alpes a colonisé toutes les régions froides de l’hémisphère nord, des régions arctiques aux hautes chaînes de montagnes. En France, elle est connue des Alpes, des Pyrénées et ponctuellement du Massif central. Woodsia alpina a été récoltée en Vanoise, aux Allues, par Perrier de la Bâthie dès 1858 (herbier des Conservatoire et Jardin Botaniques de la ville de Genève). C’est également la seule localité indiquée par Gensac (1974). L’espèce a été, par ailleurs, mentionnée à Bonneval-sur-Arc (DeVilmorin & Guinet, 1951) et à Lanslebourg-Mont-Cenis (Dutartre, 1977). Les seules observations récentes en Vanoise concernent Bessans, Peisey-Nancroix et Termignon. Ailleurs en Savoie, la Woodsie des Alpes est connue à Saint-Sorlin-d’Arves (SMBRC-collectif, 2002) ; elle a été récoltée jadis à Beaufort et à Hauteluce où elle n’a pas encore été revue (Delahaye & Prunier, 2006).
Menaces et préservation
La Woodsie des Alpes reste relativement mal connue en Vanoise. Des efforts sont à accomplir pour améliorer la reconnaissance de cette plante par les agents du Parc. Par ailleurs, des recherches ciblées sont à entreprendre à partir des indications historiques et sur les biotopes favorables pour confirmer ou infirmer sa présence. Il n’en demeure pas moins que cette petite fougère paraît rare en Savoie. Même si son milieu de vie ne semble pas menacé, le petit nombre de stations connues et la faiblesse des effectifs recensés rendent particulièrement vulnérable la Woodsie des Alpes dans notre département.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Acrostichum alpinum Bolton, 1790 | Acrostichum hyperboreum Lilj., 1793 | Acrostichum ilvense L., 1754 | Ceterach alpinum (Bolton) DC., 1805 | Polypodium alpinum (Bolton) With., 1792 | Polypodium hyperboreum (Lilj.) Sw., 1802 | Trichocyclus hyperboreus (Lilj.) Dulac, 1867 | Woodsia hyperborea (Lilj.) R.Br., 1815 | Woodsia ilvensis subsp. alpina (Bolton) Asch., 1896 | Woodsia ilvensis subsp. hyperborea (Lilj.) Hartm., 1846 | Woodsia pilosella Rupr., 1845

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles