Saussurée basse

Saussurea alpina subsp. depressa (Gren.) Gremli, 1878

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Genre : Saussurea Espèce : Saussurea alpina

  • 10
    observations

  • 7
    communes

  • 7
    observateurs

  • Première observation
    1994

  • Dernière observation
    2017
Titre Auteur
Saussurea alpina subsp. depressa PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-05
Balais Christian - Benoit Philippe - Blanchemain Joël - Hostein Colin - Parchoux Franck - Pellet Clarisse - Rocher Michel

Informations sur l'espèce

Si elle présente d’indéniables similitudes avec la Saussurée alpine, la Saussurée basse se caractérise par sa courte tige et ses feuilles largement lancéolées, entières et grises tomenteuses dessous. Les feuilles caulinaires supérieures entourent l’inflorescence composée uniquement de fleurs tubulées pourpres à violacées. La Saussurée à feuilles discolores, aux feuilles cordées, nettement dentées et d’un blanc neigeux à la face inférieure, a été signalée à Bourg-Saint-Maurice (Cariot & Saint-Lager, 1889) mais n’a pas été retrouvée en Savoie.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Les éboulis de calcschistes de l’étage alpin (Drabion hoppeanae) constituent le principal milieu de vie de la Saussurée basse en Vanoise. Elle colonise également les moraines des glaciers en recul où la nature du substrat, l’ensoleillement, l’humidité édaphique créent localement des conditions écologiques comparables aux éboulis. La Campanule du mont Cenis, la Saxifrage à deux fleurs appartiennent au cortège de plantes qui accompagnent régulièrement Saussurea alpina subsp. depressa.
Distribution
L’aire de distribution de la Saussurée basse se limite à la province de Turin en Italie, au canton du Valais en Suisse et aux six départements alpins en France. Dans chacune de ces unités administratives, le nombre de localités répertoriées est peu élevé. Curieusement, cette sous-espèce n’est indiquée ni en Savoie par Perrier de la Bâthie (1917), ni en Vanoise par Gensac (1974), alors qu’elle fut récoltée à Valloire dès 1878 par Chabert et à Termignon dès 1931 par Beauverd. Elle est actuellement localisée sur une petite dizaine de communes en Savoie dont Bourg-Saint-Maurice, Champagny-en-Vanoise, Saint-André,Termignon et Val-d’Isère.
Menaces et préservation
Les principales menaces susceptibles d’affecter les populations de Saussurea alpina subsp. depressa sont liées aux équipements et à la fréquentation touristiques. Aussi une veille s’impose-t- elle pour les stations localisées à proximité de sites fréquentés, comme certains cols, pour mieux évaluer l’état de conservation de ces plantes.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Saussurea depressa Gren., 1849 | Saussurea depressa var. leucantha (Jord.) Cariot & St.-Lag., 1889 | Saussurea leucantha Jord., 1872 | Saussurea saxatilis Arv.-Touv., 1871 | Saussurea spathulifolia Gren., 1849

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles