Stipe de France

Stipa eriocaulis subsp. eriocaulis Borbás, 1878

Classe : Equisetopsida Ordre : Poales Famille : Poaceae Genre : Stipa Espèce : Stipa eriocaulis

  • 412
    observations

  • 18
    communes

  • 37
    observateurs

  • Première observation
    1971

  • Dernière observation
    2018
Auge Vincent - Balais Christian - Benoit Philippe - Bergeron Jean-marie - Blanchemain Joël - Bonnevie Danièle - Bourgeois Marie-geneviève - Bourgoin Virginie - Clesse Bernard - Dalix Jean-françois - Deffrennes Benoît - Delahaye Thierry - Delpech René - Denise Cyril - Ferbayre Jean-paul - Gotti Christophe - Hemeray Damien - Hostein Colin - Imberdis Ludovic - Jullian Laurence - Lacosse Pierre - Langer Pascal - Maillet Thierry - Meeus Guido - Modane Secteur - Mollard Maurice - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pellet Clarisse - Perrier Jacques - Plaige Véronique - Plumecocq Benjamin - Ratel Joseph - Richard Alain - Storck Frantz - Suiffet Gilbert - Tissot Nathalie

Informations sur l'espèce

Le groupe des stipes pennées est très facilement reconnaissable par les arêtes plumeuses argentées des glumelles, longues de 10 à 15 cm. Pour distinguer Stipa eriocaulis de Stipa pennata, il faut examiner au moins trois critères discriminants : chez Stipa eriocaulis la base de l’arête reste jaunâtre à maturité ; le bord de la glumelle externe est poilu sur toute sa longueur ; enfin l’extrémité de la feuille des rejets stériles n’est pas pourvue d’un toupet de poils présent chez Stipa pennata.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
La Stipe à tige laineuse est une espèce xérothermophile qui apprécie les pelouses sèches et les rochers ensoleillés des étages collinéen à subalpin. Les études effectuées en Maurienne (Prunier, 2002) montrent que l’espèce tolère une large amplitude de pH mais qu’elle présente son optimum de développement sur sols calcaires. Elle contribue largement à la physionomie des différents types de pelouses xérophiles des adrets des vallées internes comme la Maurienne. Elle peut également être très présente sur les milieux rocheux et les pelouses post-culturales de ces mêmes adrets. En Vanoise, de petites populations s’observent exceptionnellement jusque dans l’étage alpin, comme à Avrieux à 2500 m d’altitude.
Distribution
Cette espèce sud-européenne est présente en France principalement dans les Pyrénées, le sud du Massif central, le Jura et tout le quart sud-est, Corse incluse. En Vanoise, il est vraisemblable que la quasi totalité des observations attribuées par le passé à Stipa pennata se rapportent en réalité à Stipa eriocaulis. Sans avoir pu contrôler l’ensemble des stations, il est probable que Stipa eriocaulis soit donc largement répandue sur les adrets de la vallée de l’Arc et plus localisée sur les versants sud des vallées secondaires (Pelouse, Ambin, Avérole, etc.) ainsi qu’en Tarentaise (versant du soleil, adrets de Peisey- Nancroix, etc.).
Menaces et préservation
Tous les milieux où se rencontre la Stipe laineuse sont exceptionnels pour l’originalité et la diversité de la flore et de la faune associées. Cependant, ils sont peu protégés et demeurent vulnérables. La fermeture, lente mais réelle, des pelouses très sèches constitue une menace à moyen terme. La destruction directe par des aménagements (lotissements, pistes, etc.) contribue par ailleurs à morceler et fragiliser davantage ces milieux. Au regard des intérêts naturalistes, paysagers et culturels, la préservation des pelouses sèches est un objectif prioritaire à atteindre en Vanoise. Par ailleurs, un travail reste à accomplir afin de valider systématiquement sur le terrain l’identification de Stipa eriocaulis par rapport à Stipa pennata.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Stipa iberica subsp. bolosii Romo, E.Sierra, Lluis de Torres & A.Cervi, 1998

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles