Lis orangé, Lis faux-safran

Lilium bulbiferum var. croceum (Chaix) Pers., 1805

Classe : Equisetopsida Ordre : Liliales Famille : Liliaceae Genre : Lilium Espèce : Lilium bulbiferum

  • 439
    observations

  • 17
    communes

  • 60
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Lilium bulbiferum var. croceum PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-09-13
Auge Vincent - Balais Christian - Benoit Félix - Benoit Philippe - Benyoub Abdelbaki - Bergeron Jean-marie - Blanchemain Joël - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bourgeois Marie-geneviève - Bregeon Sébastien - Brunel Marion - Corbet Thomas - Dalix Jean-françois - Deffrennes Benoît - Delahaye Thierry - Delpech René - Denise Cyril - Empereur-buisson Caroline - Erba Pascal - Faivre Thierry - Ferbayre Jean-paul - Filliol Michel - Fima Frédéric - Garnier Alexandre - Gerardin Daniel - Gomez Nicolas - Gotti Christophe - Hemeray Damien - Jordana Régis - Jourdan Jeremie - Jourdan Jérémie - Lacosse Pierre - Lefrancois Olivier - Magnolon Séverine - Malrat Didier - Martineau Benoît - Mollard Maurice - Mook Isia - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pellet Clarisse - Pellicier Philippe - Perier-muzet Laurent - Ployer Jean-yves - Plumecocq Benjamin - Poulet Laetitia - Ratel Joseph - Richard Alain - Robert Denis - Robert Jean-louis - Roche René - Ruffier-lanche Fernand - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Storck Frantz - Suiffet Gilbert - Suret Henri - Tissot Nathalie - Tonnelier Marie-laure

Informations sur l'espèce

Le Lis orangé est une plante vivace facile à reconnaître et qui ne peut guère être confondue avec une autre espèce spontanée en Vanoise. Les grandes fleurs dressées de 8 à 15 cm de diamètre se composent de six tépales orange vif, finement ponctués de noir à l’intérieur. Solitaires ou groupées en petit nombre (deux à cinq), elles s’épanouissent au sommet d’une tige feuillée haute de 30 à 80 cm de hauteur. Les feuilles sont nombreuses, étroitement lancéolées, alternes ou sessiles. La sous-espèce croceum se singularise par l’absence de bulbille à l’aisselle des feuilles. Ce mode de multiplication végétative existe chez la sous-espèce nominale présente à l’est de la chaîne alpine.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Lilium bulbiferum subsp. croceum se rencontre en Vanoise aux étages montagnard et subalpin principalement sur les adrets. Il semble assez peu sensible à la composition chimique du sol et s’observe sur des substrats variés à l’exception des terrains très acides. Par contre, il recherche systématiquement les ambiances chaudes et relativement sèches. Les pinèdes clairsemées, les lisières forestières, les landes, les pelouses rocailleuses et surtout les petites vires herbeuses sur les falaises sont autant de situations où il est possible de trouver le lis orangé.
Distribution
Cette espèce est recensée sur les différentes chaînes de montagne du sud du continent européen. Ainsi en France, elle est présente dans le Jura, les Alpes, les Pyrénées et la Corse. En Savoie, ce lis est dispersé au sein des grands massifs montagneux du département. La connaissance sur sa répartition en Vanoise a considérablement augmenté au cours des dernières décennies : cité seulement sur six communes par Gensac (1974), il est actuellement répertorié sur une vingtaine de communes du Parc également réparties sur les vallées de Maurienne et de Tarentaise.
Menaces et préservation
Les populations de Lis orangé peuvent localement être mises en péril par l’extension et la densification des boisements et l’intensification des pratiques agricoles. Mais plus encore, c’est l’attractivité de cette spectaculaire plante vis-à-vis de cueilleurs indélicats qui peut être à l’origine de la raréfaction du Lis orangé. C’est sans doute pour cette raison que les plus belles populations sont actuellement réfugiées sur des vires inaccessibles. La quasi totalité des stations de Lis orangé en Vanoise étant située en dehors du cœur du Parc, il est souhaitable qu’un arrêté préfectoral puisse interdire la récolte de cette plante, comme c’est le cas dans le département de l’Isère.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Lilium aurantiacum Weston, 1771 | Lilium bulbiferum DC., 1805 | Lilium bulbiferum proles croceum (Chaix) Rouy, 1910 | Lilium bulbiferum subsp. croceum (Chaix) Arcang., 1882 | Lilium bulbiferum subsp. croceum Nyman, 1882 | Lilium croceum Chaix, 1785 | Lilium luteum Gaterau sensu Gaterau, 1789

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles