Leucanthème à feuilles de Coronope

Leucanthemum coronopifolium Gren. & Godr., 1850

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Genre : Leucanthemum

  • 84
    observations

  • 2
    communes

  • 6
    observateurs

  • Première observation
    2000

  • Dernière observation
    2016
Titre Auteur
Leucanthemum coronopifolium PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-09-13
Blanchemain Joël - Delahaye Thierry - Denise Cyril - Hemeray Damien - Meeus Guido - Richard Alain

Informations sur l'espèce

Leucanthemum coronopifolium est une plante vivace à tige simple, élevée, de 10 à 30 cm de hauteur. L’inflorescence composée est celle, bien connue, des marguerites : fleurs ligulées blanches et fleurs du disque, tubuleuses, de couleur jaune. C’est en examinant attentivement les feuilles que l’on distinguera la Marguerite à feuilles de coronope des autres marguerites (Leucanthemum adustum et Leucanthemum vulgare). En effet au lieu d’être obovales, spatulées et irrégulièrement dentées, les feuilles de Leucanthemum coronopifolium ont la particularité d’être profondément découpées, pennatifides, à lobes irréguliers, infléchis en dehors… ressemblant à celles de Plantago coronopus, le Plantain corne de cerf.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
La Marguerite à feuilles de coronope est une plante de montagne poussant aux étages subalpin et alpin entre 1860 m et 2940 m d’altitude. Elle s’observe dans les éboulis, les pierriers, y compris à gros blocs. Apparemment peu sensible à la nature chimique du substrat, cette plante semble rechercher une relative humidité profitant du microclimat ombragé et tempéré entre les interstices des chaos rocheux et à la base des blocs. Dans les Hautes-Alpes (Chas, 1994), elle est mentionnée dans les pelouses humides des bords des torrents et les sous-bois frais. En Vanoise, elle n’est pas connue dans de tels habitats.
Distribution
La Marguerite à feuilles de coronope est une espèce endémique des Alpes occidentales présente uniquement en Italie et en France. En Italie, elle est signalée uniquement dans le Piémont et dans notre pays, elle est recensée des Alpes-Maritimes à la Savoie où elle atteint la limite nord de son aire de distribution. Pour la Savoie cette marguerite n’est connue qu’en Haute- Maurienne à Termignon, Lanslebourg-Mont-Cenis, Lanslevillard et Bessans.
Menaces et préservation
Leucanthemum coronopifolium est une espèce à aire de distribution très réduite. À ce titre, il convient de veiller sur l’évolution des effectifs même si aucune menace particulière n’a été clairement identifiée à ce jour. Les milieux où elle se développe semblent relativement stables et peu menacés (hormis d’éventuelles dégradations d’origine humaine : création de piste, extension et liaisons des domaines skiables, etc.). Une partie importante des populations se situe sur le site protégé par l’Arrêté préfectoral de protection de biotope du mont Cenis ce qui devrait assurer une certaine pérennité à ces plantes.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Chamaemelum coronopifolium (Vill.) E.H.L.Krause, 1905 | Chrysanthemum coronopifolium (Vill.) Vill., 1786 | Leucanthemum atratum subsp. coronopifolium (Vill.) Horvatić, 1935 | Leucanthemum vulgare subsp. coronopifolium (Vill.) Bonnier | Pyrethrum allionii Rouy, 1903 | Pyrethrum alpestre Clairv., 1811 | Pyrethrum ceratophylloides Ten., 1820 | Pyrethrum halleri Willd., 1803 | Pyrethrum roseum Lindl., 1827

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles