Canard colvert

Anas platyrhynchos Linnaeus, 1758


Classe : Aves Ordre : Anseriformes Famille : Anatidae Sous-Famille : Anatinae Genre : Anas
Chargement...

  • 841
    observations

  • 20
    communes

  • 63
    observateurs

  • Première observation
    1998

  • Dernière observation
    2022
Anselmet Roselyne - Antoine Elodie - Arsac Thierry - Balais Christian - Benoit Félix - Benyoub Abdelbaki - Berthollet Fabienne - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Boccon-gebeaud Camille - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bouchard Joris - Bruballa David - Chambonnet Gabriel - Chapel Ingrid - Chastin Alain - Dalix Jean-françois - Deffrennes Benoît - Delorme Michaël - Draperi Marion - Erba Pascal - Etievant Jean-luc - Ferbayre Jean-paul - Fournier Nathanael - Ginollin Baptiste - Gotti Christophe - Grillot Vanessa - Herrmann Mylène - Jordana Régis - Jourdan Jeremie - Jourdan Jérémie - Konareff Marc - Lacosse Pierre - Laurency Sabine - Lefrancois Olivier - Lemmet Sandrine - Magnolon Séverine - Malrat Didier - Mele Stéphane - Mook Isia - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pardi Jean-luc - Pellet Clarisse - Perier Muzet Laurent - Perier-muzet Laurent - Ployer Jean-yves - Plumecocq Benjamin - Poulet Laetitia - Prat Mathieu - Rannou Gwendal - Renaud Karine - Rocher Michel - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Storck Frantz - Suret Henri - Thierry Delahaye - Tissot Nathalie - Tonnelier Marie-laure - Trouillet Séverine - Vanmarcke Pierre-jean
  • Parc national de la Vanoise
    Participation à 814 Observations
    Part d'aide à la prospection : 96.79 %

    Fiche organisme

  • Autre
    Participation à 2 Observations
    Part d'aide à la prospection : 0.24 %

    Fiche organisme

Informations espèce

La quasi-totalité des milieux aquatiques terrestres sont colonisés par l’espèce, avec une préférence pour les eaux peu profondes. Le Canard colvert est omnivore et opportuniste ; il broute feuilles et pousses à la façon des oies, filtre des graines et des invertébrés à la surface de l’eau, capture des insectes, etc.
L’espèce est très grégaire durant la majeure partie de l’année. Des groupes pouvant atteindre quelques milliers d’oiseaux sont signalés en hiver sur les grands étangs les plus favorables. À partir de février, les couples s’isolent pour prospecter des sites de nid parfois éloignés des ressources alimentaires. Des parades collectives ont lieu dès l’automne précédent, avec des pics d’activité en octobre-novembre puis février-mars. Il s’agit pour l’essentiel de démonstrations natatoires accompagnées de mouvements de la tête et/ou de la queue. Les mâles manœuvrent sans cesse pour atteindre la meilleure position auprès de la femelle. Les oiseaux en parade décollent fréquemment pour se reposer peu après. Les couples sont formés uniquement jusqu’à l’incubation. Les rares cas où le mâle reste jusqu’à l’éclosion sont signalés lorsque la ponte a lieu très tôt en saison. La couvaison se fait habituellement au sol, dès février ou mars. Des trous d’arbres ou des constructions humaines sont parfois utilisés. Bien que l’espèce ne soit pas coloniale, les nids peuvent être rapprochés. Ils sont une simple dépression couverte d’herbe et de feuilles, tapissée par du duvet. Les œufs sont au nombre de 9 à 13 (max. 18) et sont couvés 27 à 28 jours. Les jeunes sont volants à l’âge de 2 mois.
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Anas boschas Linnaeus, 1758 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles