Aigle royal

Aquila chrysaetos (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Accipitriformes Famille : Accipitridae Genre : Aquila

  • 1442
    observations

  • 25
    communes

  • 80
    observateurs

  • Première observation
    1987

  • Dernière observation
    2019
Antoine Elodie - Arsac Thierry - Balais Christian - Benoit Félix - Benyoub Abdelbaki - Bergeron Jean-marie - Berthollet Fabienne - Beurier Mathieu - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Borrel Michel - Bruballa David - Caillot Yoann - Chastin Alain - Corbet Thomas - Dalix Jean-françois - Deffrennes Benoît - Delahaye Thierry - Delorme Michaël - Delrieu Nicolas - Deteix Alain - Dorne Franck - Draperi Marion - Empereur-buisson Caroline - Erba Pascal - Etievant Jean-luc - Ferbayre Jean-paul - Foulu André - Garnier Alexandre - Gaudron Benoît - Ginollin Baptiste - Gomez Nicolas - Gotti Christophe - Grillot Vanessa - Hagry Valerie - Henry Elodie - Herrmann Mylène - Imberdis Ludovic - Jordana Régis - Jourdan Jeremie - Jourdan Jérémie - Kozlik Isabelle - Lacosse Pierre - Lanari Claire - Langer Pascal - Langer Éric - Laurency Sabine - Lefrancois Olivier - Lemmet Sandrine - Malrat Didier - Martinot Jean-pierre - Meeus Guido - Mele Stéphane - Moussiegt Karine - Non Précisé Pnv Pnv - Parchoux Franck - Pardi Jean-luc - Pellet Clarisse - Perier Muzet Laurent - Ployer Jean-yves - Plumecocq Benjamin - Poulet Laetitia - Rannou Gwendal - Renaud Karine - Reverdy Jean-claude - Rocher Michel - Rouzet Luc - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Seignemartin Aurore - Storck Frantz - Suret Henri - Tanga Olivier - Tardivet Chloé - Tissot Nathalie - Tonnelier Marie-laure - Trouillet Séverine - Vanmarcke Pierre-jean

Informations sur l'espèce

L'aigle royal est un grand rapace diurne d'environ 2 mètres d'envergure (un peu moins pour le mâle, un peu plus pour la femelle). Les zones blanches de la queue et des ailes disparaissent avec l'âge. Il possède une vue huit fois plus perçante que celle de l'humain. On le voit souvent voler très haut dans le ciel.
L’aigle est un prédateur par excellence. Tout en lui évoque la force et l’audace. Son aspect bien sûr, avec un regard impressionnant que souligne une arcade sourcilière proéminente, mais surtout des armes redoutables : un vol rapide adaptable aux situations les plus acrobatiques, et des serres acérées d’une grande puissance. Sa vue perçante lui permet de détecter ses proies : de la marmotte au jeune chamois, en passant par le lagopède et le lièvre. En hiver, il prélève régulièrement sa nourriture sur les cadavres d’animaux. En 2014 date à laquelle on cessé les suivis sur cette espèce le parc national de la Vanoise comptait plus d’une quarantaine de couples.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Aquila fulva (Linnaeus, 1758) | Falco chrysaetos Linnaeus, 1758 | Falco fulvus Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles