Chargement...

  • 539
    observations

  • 25
    communes

  • 46
    observateurs

  • Première observation
    1994

  • Dernière observation
    2022
Antoine Elodie - Arsac Thierry - Balais Christian - Benoit Félix - Benyoub Abdelbaki - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Caillot Yoann - Corbet Thomas - Deffrennes Benoît - Delorme Michaël - Deroussin Jean-françois - Empereur-buisson Caroline - Etievant Jean-luc - Ferbayre Jean-paul - Garnier Alexandre - Gotti Christophe - Grosset Guy-noël - Hagry Valerie - Henry Elodie - Herrmann Mylène - Jourdan Jeremie - Jourdan Jérémie - Lacosse Pierre - Martinot Jean-pierre - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pardi Jean-luc - Pellet Clarisse - Petitpas Antoine - Ployer Jean-yves - Plumecocq Benjamin - Poulet Laetitia - Rannou Gwendal - Renaud Karine - Rocher Michel - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Seignemartin Aurore - Storck Frantz - Suret Henri - Tissot Nathalie - Tonnelier Marie-laure - Vanmarcke Pierre-jean
  • Parc national de la Vanoise
    Participation à 517 Observations
    Part d'aide à la prospection : 95.92 %

    Fiche organisme

  • Autre
    Participation à 8 Observations
    Part d'aide à la prospection : 1.48 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Cet oiseau de la taille d’un moineau a un dos brun tacheté, un poitrail de couleur chamois strié de noir, et un ventre blanc. Les deux sexes sont identiques. Espèce migratrice, cet oiseau des lisières forestières revient en avril dans les forêts claires et sur le massif des Ecrins, en particulier dans les milieux ouverts piquetés de mélèzes. Il trouve là de grands arbres servant de poste de parade au mâle mais c’est à terre qu’il se nourrit et qu’il établit son nid caché dans des herbes hautes.

Source : Parc national des Ecrins

D’avril à juin, on repère facilement le mâle lorsque, quittant le sommet d’un arbre, il s’élève à la manière d’une alouette en lançant des notes répétitives en crescendo puis se laisse tomber en parachute, ailes ouvertes et queue relevée, notes en decrescendo, pour retrouver son perchoir. Il recommence son manège inlassablement pendant une bonne partie de la journée.

Source : Parc national des Ecrins

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Alauda trivialis Linnaeus, 1758 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles