Sittelle torchepot

Sitta europaea Linnaeus, 1758

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Sittidae Genre : Sitta

  • 328
    observations

  • 24
    communes

  • 73
    observateurs

  • Première observation
    1992

  • Dernière observation
    2019
Antoine Elodie - Anxionnaz Germain - Arsac Thierry - Balais Christian - Bardet Olivier - Benoit Félix - Beurier Mathieu - Bidat Mathieu - Biron Nicolas - Blanchemain Joël - Blomme Philippe - Bonnet Timothee - Bonsacquet Lionel - Bouron Manuel - Bregeon Sébastien - Buisson Charleyne - Caillot Yoann - Chantry Emily - Chastin Alain - Chevalier Françoise - Chomel Bénédicte - Collet Emmanuel - Corail Marc - Corbet Thomas - Couronne Bernard - Cubaixo Antoine - Dalix Jean-françois - David Jean - Deffrennes Benoît - Empereur-buisson Caroline - Erba Pascal - Erick Erick - Ferbayre Jean-paul - Gotti Christophe - Gravelat Bruno - Guichon Francis - Guiheux Sarah - Hareau Frédéric - Henaff Sylvain - Herrmann Mylène - Houalet Caroline - Jorand Yves - Jordana Régis - Jourdan Jeremie - Jourdan Jérémie - Kayser Yves - Kim Alain - Laluque Olivier - Le Briquir Steve - Lebrun Philippe - Lemmet Sandrine - Marquis Christelle - Marquis Constant - Mele Stéphane - Mouchené Dominique - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pardi Jean-luc - Payet Benjamin - Pellet Clarisse - Pietrenko Nicolas - Plumecocq Benjamin - Rigaud Pierre - Robin Dominique - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Saillant Patrice - Six Gérard - Storck Frantz - Suret Henri - Tisseron Gaetan - Tissot Nathalie - Vincent-guédou Jany Et Bernard

Informations sur l'espèce

La sittelle torchepot est un petit oiseau sédentaire de la taille d'une mésange. Le corps est trapu avec une grosse tête, sans cou, barré d'un trait sourcilier noir se terminant par un grand bec pointu. Le dos est gris bleuté et le ventre plus ou moins orangé. Adaptée à une vie arboricole, sa spécialité est de descendre le long des troncs la tête en bas. Elle vit dans les forêts et dans les parcs et jardins pourvu qu'il y ait des arbres avec des trous de pics.

Source : Parc national des Ecrins

Elle niche dans les cavités des arbres dont la plupart sont creusées par les pics. Lorsque l'entrée de la cavité est trop grande, la sittelle réduit le diamètre d'entrée de la cavité à sa taille à l'aide de boue qui, en séchant, formera un mini mur. Ce comportement, qui a pour but de protéger sa nichée des prédateurs, lui a valu son surnom de « torche-pot ».

Source : Parc national des Ecrins

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Sitta europaea hassica Kleinschmidt, 1917

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles