Troglodyte mignon

Troglodytes troglodytes (Linnaeus, 1758)


Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Troglodytidae Genre : Troglodytes
Chargement...

  • 1 464
    observations

  • 25
    communes

  • 56
    observateurs

  • Première observation
    1994

  • Dernière observation
    2022
Antoine Elodie - Arsac Thierry - Balais Christian - Benoit Félix - Berthillot Sandrine - Beurier Mathieu - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Caillot Yoann - Chasseriaud Gautier - Chastin Alain - Clement-guy Stéphanie - Corbet Thomas - Dalix Jean-françois - Deffrennes Benoît - Delorme Michaël - Dourisboure Peio - Draperi Marion - Emorine Etienne - Empereur-buisson Caroline - Ferbayre Jean-paul - Gaudron Benoît - Gotti Christophe - Grillot Vanessa - Hagry Valerie - Herrmann Mylène - Jordana Régis - Jourdan Jeremie - Jourdan Jérémie - Lacosse Pierre - Laurency Sabine - Lemmet Sandrine - Magnolon Séverine - Masset Aymeric - Mele Stéphane - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pellet Clarisse - Petitpas Antoine - Ployer Jean-yves - Plumecocq Benjamin - Rannou Gwendal - Renaud Karine - Rocher Michel - Rony Thibault - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Seignemartin Aurore - Storck Frantz - Suret Henri - Tissot Nathalie - Tonnelier Marie-laure - Trouillet Séverine - Vanmarcke Pierre-jean
  • Parc national de la Vanoise
    Participation à 1417 Observations
    Part d'aide à la prospection : 96.79 %

    Fiche organisme

  • Autre
    Participation à 7 Observations
    Part d'aide à la prospection : 0.48 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Le troglodyte mignon est un minuscule passereau. Boule de plumes de moins de 10 g., sa silhouette rondouillarde, sa queue dressée en permanence et son bec mince et très pointu permettent de le distinguer. C'est aussi son chant puissant et sonore, étonnant vu sa taille, que l'on repère facilement.

Source : Parc national des Ecrins

Territorial au printemps, le mâle défend un espace d’environ 1000 m2 sur lequel il ébauche des armatures de nids sphériques. Par son chant dynamique, il attire les femelles de passage et les incite à visiter ses ouvrages. Si accord il y a avec l’une d’entre elles, elle terminera le nid douillettement, pondra cinq à six œufs qu’elle couvera durant une quinzaine de jours. Le mâle ne participe pas vraiment au nourrissage, en revanche, dès l’envol de la nichée des « riquiquis », il les guidera quelque temps avant qu’ils s’éparpillent et se perdent alentour.

Source : Parc national des Ecrins

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Motacilla Troglodytes Linnaeus, 1758 | Troglodytes troglodytes koenigi Schiebel, 1910 | Troglodytes troglodytes troglodytes (Linnaeus, 1758)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles