Merle noir

Turdus merula Linnaeus, 1758

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Turdidae Genre : Turdus
Chargement...

  • 964
    observations

  • 25
    communes

  • 58
    observateurs

  • Première observation
    1994

  • Dernière observation
    2022
Antoine Elodie - Arsac Thierry - Balais Christian - Benoit Félix - Beurier Mathieu - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bruballa David - Caillot Yoann - Chapel Ingrid - Chastin Alain - Dalix Jean-françois - Deffrennes Benoît - Delorme Michaël - Delrieu Nicolas - Empereur-buisson Caroline - Ferbayre Jean-paul - Garnier Alexandre - Ginollin Baptiste - Gomez Nicolas - Gotti Christophe - Grillot Vanessa - Grosset Guy-noël - Hagry Valerie - Herrmann Mylène - Jordana Régis - Jourdan Jeremie - Jourdan Jérémie - Lacosse Pierre - Laurency Sabine - Lefrancois Olivier - Lemmet Sandrine - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pardi Jean-luc - Pellet Clarisse - Perier Muzet Laurent - Perier-muzet Laurent - Petitpas Antoine - Pichillou Simon - Ployer Jean-yves - Plumecocq Benjamin - Poulet Laetitia - Rannou Gwendal - Rocher Michel - Rony Thibault - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Seignemartin Aurore - Seve Victor - Storck Frantz - Suret Henri - Tissot Nathalie - Tonnelier Marie-laure - Trouillet Séverine - Vanmarcke Pierre-jean
  • Parc national de la Vanoise
    Participation à 928 Observations
    Part d'aide à la prospection : 96.27 %

    Fiche organisme

  • Autre
    Participation à 5 Observations
    Part d'aide à la prospection : 0.52 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Le Merle noir est un passereau de la famille des turdidés. Le mâle est entièrement noir, à part le bec jaune et un anneau jaune autour de l'œil, tandis que la femelle adulte et les juvéniles ont un plumage brun. Cette espèce niche dans les bois et jardins, construisant un nid en forme de coupe aux formes bien définies. Le Merle noir est omnivore et consomme une grande variété d'insectes, de vers et de fruits.

Source : Parc national des Ecrins

Comme chez les mammifères, il existe des anomalies de coloration chez les oiseaux. Elles semblent être plus fréquentes chez le merle que chez d’autres espèces d’oiseaux. Ces anomalies sont variées, depuis une légère décoloration jusqu’à l’albinisme total. Les merles blancs sont plus vulnérables et vivent moins longtemps que les autres : ce sont des proies plus facilement repérables. Ils auraient également moins de chances de se reproduire et restent exceptionnels.

Source : Parc national des Ecrins

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Pas de synonymes pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles