Fauvette babillarde

Sylvia curruca (Linnaeus, 1758)


Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Sylviidae Genre : Sylvia
Chargement...

  • 599
    observations

  • 23
    communes

  • 57
    observateurs
    1
    organisme

  • Première observation
    1994

  • Dernière observation
    2024
Antoine Elodie - Arsac Thierry - Balais Christian - Benoit Félix - Benyoub Abdelbaki - Beurier Mathieu - Bidat Mathieu - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Boccon-gebeaud Camille - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bouchard Joris - Boudin Paul - Brégeon Sébastien - Burkhart Julie-anne - Caillot Yoann - Chastin Alain - Dalix Jean-françois - Deffrennes Benoît - Delgado Alvaro - Dourisboure Peio - Emorine Etienne - Etievant Jean-luc - Ferbayre Jean-paul - Gomez Nicolas - Gotti Christophe - Grosset Guy-noël - Hagry Valerie - Henry Elodie - Herrmann Mylène - Jourdan Jeremie - Jourdan Jérémie - Lacosse Pierre - Laurency Sabine - Lemmet Sandrine - Martinot Jean-pierre - Masset Aymeric - Mele Stéphane - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pellet Clarisse - Petitpas Antoine - Ployer Jean-yves - Plumecocq Benjamin - Prat Mathieu - Rocher Michel - Rony Thibault - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Seignemartin Aurore - Seve Victor - Storck Frantz - Tissot Nathalie - Tonnelier Marie-laure - Vanmarcke Pierre-jean - Vernon Nicolas
  • Parc national de la Vanoise
    Participation à 596 Observations
    Part d'aide à la prospection : 99.50 %

    Fiche organisme

Informations espèce

La fauvette babillarde est un petit passereau de la famille des sylviidés. Elle est plutôt trapue, avec une queue courte. Son dos est gris brun, sa tête bien encapuchonnée de gris sombre et son ventre clair. Migratrice, elle revient fin avril dans les Ecrins où elle est nicheuse pour repartir début septembre. Elle occupe avec prédilection les zones de buissons : friches et landes d’adret, aulnaies et zones de combat, essentiellement situées entre 1 500 et 2 220 m.

Source : Parc national des Ecrins

En France, la fauvette babillarde est absente sur toute la moitié sud-ouest. Contrairement à bien des oiseaux européens, elle migre vers le sud-est pour aller hiverner en Afrique orientale et en Arabie.

Source : Parc national des Ecrins

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Curruca curruca curruca (Linnaeus, 1758) | Motacilla curruca Linnaeus, 1758 | Sylvia curruca blythi Ticehurst & Whistler, 1933 | Sylvia curruca curruca (Linnaeus, 1758)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles