Bouvreuil pivoine

Pyrrhula pyrrhula (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Fringillidae Genre : Pyrrhula

  • 534
    observations

  • 24
    communes

  • 50
    observateurs

  • Première observation
    1994

  • Dernière observation
    2019
Antoine Elodie - Arsac Thierry - Balais Christian - Benoit Félix - Benyoub Abdelbaki - Berthollet Fabienne - Beurier Mathieu - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Chapel Ingrid - Chastin Alain - Clement-guy Stéphanie - Corbet Thomas - Dalix Jean-françois - Deffrennes Benoît - Delorme Michaël - Empereur-buisson Caroline - Ferbayre Jean-paul - Garnier Alexandre - Gotti Christophe - Hagry Valerie - Herrmann Mylène - Jordana Régis - Jourdan Jeremie - Jourdan Jérémie - Lacosse Pierre - Lemmet Sandrine - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pardi Jean-luc - Pellet Clarisse - Perier-muzet Laurent - Petitpas Antoine - Ployer Jean-yves - Plumecocq Benjamin - Poulet Laetitia - Rannou Gwendal - Rocher Michel - Rouzet Luc - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Seignemartin Aurore - Storck Frantz - Suret Henri - Tissot Nathalie - Tonnelier Marie-laure - Trouillet Séverine - Vanmarcke Pierre-jean

Informations sur l'espèce

Le bouvreuil pivoine est un petit passereau, sédentaire dans les Ecrins. C'est un oiseau rond, ventru avec une grosse tête et un bec court et conique. Le mâle a le ventre d'un beau rouge rosé tandis que la femelle a le sien beige. Les deux ont une calotte et une face noires, un dos gris et un croupion blanc bien visible en vol. Discret, il fréquente les jardins, les vergers, les parcs, les haies, les forêts jusqu'à plus de 2 000 m d'altitude.

Source : Parc national des Ecrins

Le bouvreuil pivoine fait partie de la famille des fringilles. Ces oiseaux sont caractérisés par un bec court, conique et puissant. Ce bec est une adaptation à un régime alimentaire composé de graines et de bourgeons. Beaucoup de fringilles sont de beaux oiseaux colorés comme notre bouvreuil (le gros bec casse-noyau, le sizerin flammé, le bec croisé des sapins,…) qui, victimes de la beauté de leur plumage, sont parfois braconnés et achetés à bon prix, comme oiseaux de cage, par des amateurs peu scrupuleux, ces activités étant formellement interdites.

Source : Parc national des Ecrins

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Loxia pyrrhula Linnaeus, 1758 | Pyrrhula pyrrhula coccinea (Gmelin, 1789)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles