Mésange boréale

Poecile montanus (Conrad von Baldenstein, 1827)


Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Paridae Genre : Poecile
Chargement...

  • 863
    observations

  • 25
    communes

  • 54
    observateurs

  • Première observation
    1994

  • Dernière observation
    2022
Antoine Elodie - Arsac Thierry - Balais Christian - Benoit Félix - Beurier Mathieu - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Brunet Clement - Caillot Yoann - Chapel Ingrid - Chastin Alain - Deffrennes Benoît - Delcourt Guillaume - Delorme Michaël - Dourisboure Peio - Empereur-buisson Caroline - Ferbayre Jean-paul - Garnier Alexandre - Gotti Christophe - Grillot Vanessa - Hagry Valerie - Herrmann Mylène - Jordana Régis - Jourdan Jeremie - Jourdan Jérémie - Lacosse Pierre - Laurency Sabine - Lemmet Sandrine - Martinot Jean-pierre - Mele Stéphane - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pardi Jean-luc - Pellet Clarisse - Perier-muzet Laurent - Petitpas Antoine - Pichillou Simon - Ployer Jean-yves - Plumecocq Benjamin - Poulet Laetitia - Rannou Gwendal - Rocher Michel - Rony Thibault - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Seignemartin Aurore - Seve Victor - Storck Frantz - Suret Henri - Tissot Nathalie - Tonnelier Marie-laure - Vanmarcke Pierre-jean
  • Parc national de la Vanoise
    Participation à 801 Observations
    Part d'aide à la prospection : 92.82 %

    Fiche organisme

  • Autre
    Participation à 2 Observations
    Part d'aide à la prospection : 0.23 %

    Fiche organisme

  • A Deux & Plus Entreprendre
    Participation à 1 Observations
    Part d'aide à la prospection : 0.12 %

    Fiche organisme

Informations espèce

La mésange boréale ou alpestre est un petit passereau sédentaire qui se distingue par une grosse tête ornée d'une calotte et d'une bavette noires. Son dos est brun grisâtre et son ventre blanc sale. Habitante des forêts de montagne jusqu'à leur limite supérieure, elle est le sosie de la mésange nonnette qui vit plutôt en dessous de 1 400 m. Il n'y a alors plus qu'à connaître les cris et les chants pour les différencier là où on trouve les deux.

Source : Parc national des Ecrins

La mésange boréale a la particularité de creuser elle-même dans les arbres les cavités dans lesquelles elle nichera. Comme elle n'a pas l'outillage et les capacités d'un pic, elle choisit pour creuser sa loge un tronc au bois pourri où il lui sera facile de creuser.

Source : Parc national des Ecrins

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Parus cinereus montanus Conrad von Baldenstein, 1827 | Parus montanus Conrad von Baldenstein, 1827 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles