Anemone halleri All., 1773 subsp. halleri


Classe : Equisetopsida Ordre : Ranunculales Famille : Ranunculaceae Genre : Anemone Espèce : Anemone halleri
Chargement...

  • 72
    observations

  • 2
    communes

  • 12
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2022
Titre Auteur
Anemone halleri PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2020-06-27
Benyoub Abdelbaki - Blanchemain Joël - Caratti Gérard - Chapel Ingrid - Deffrennes Benoît - Delahaye Thierry - Denise Cyril - Dubrulle Pierre-marie - Hemeray Damien - Mollard Maurice - Parchoux Franck - Thierry Delahaye
  • Parc national de la Vanoise
    Participation à 71 Observations
    Part d'aide à la prospection : 98.61 %

    Fiche organisme

  • Office Français de la Biodiversité
    Participation à 4 Observations
    Part d'aide à la prospection : 5.56 %

    Fiche organisme

Informations espèce

La Pulsatille de Haller est enVanoise, comme en Savoie, la seule pulsatille à fleurs bleu violet. Les plantes fleuries, hautes de 10 à 30 cm, ne posent donc aucun problème d’identification. En l’absence de fleur, les feuilles découpées jusqu’à l’axe en lanières étroites (2 à 5 mm de large), couvertes de longs poils soyeux, brillants et persistants orientent efficacement la détermination.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Cette pulsatille pousse en Vanoise à la jonction entre les étages subalpin et alpin. Elle se rencontre plutôt en situation de crête ou sur des buttes où le sol est peu épais. Parmi les plantes qui accompagnent volontiers la Pulsatille de Haller en Vanoise, citons Astragalus australis, Bupleurum ranunculoides, Linum alpinum, Sesleria caerulea, etc.
Distribution
Anemone halleri est une espèce subdivisée en plusieurs sous- espèces dispersées dans les montagnes d’Europe centrale et méridionale. La sous-espèce halleri est endémique de l’ouest des Alpes et son aire de distribution se limite à l’Italie, la Suisse et la France. Dans notre pays, elle est recensée dans tous les départements alpins sauf la Haute-Savoie. La première trace de sa présence en Savoie est fournie par une récolte d’Auguste Huguenin au mont Cenis en 1843. Deux populations sont connues de nos jours, au nord et au sud du lac du mont Cenis. Une troisième population a été découverte en Savoie en 1979 par Denis Jordan au-dessus de l’Écot à Bonneval-sur-Arc, en dehors du cœur du Parc national de la Vanoise. Une indication au pied de l’aiguille de la Vanoise à Pralognan-la-Vanoise (Trotereau, com. pers.) n’a jamais pu être confirmée.
Menaces et préservation
La Pulsatille de Haller est une plante attractive, potentiellement menacée par la cueillette et la transplantation. Par ailleurs, l’essentiel des populations du mont Cenis est localisé à l’extérieur du site protégé par Arrêté préfectoral de protection de biotope et directement menacé par des travaux connexes au creusement du tunnel de la future ligne de TGV Lyon-Turin. La surveillance régulière de ces stations est prioritaire pour la préservation des populations de Anemone halleri en Vanoise.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Pulsatilla halleri (All.) Willd., 1809 subsp. halleri

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles