Melinet, Cérinthe glabre

Cerinthe glabra Mill., 1768

Classe : Equisetopsida Ordre : Boraginales Famille : Boraginaceae Genre : Cerinthe

  • 18
    observations

  • 2
    communes

  • 7
    observateurs

  • Première observation
    1996

  • Dernière observation
    2017
Titre Auteur
Cerinthe glabra PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-05-08
Blois Wilfried - Bonnevie Danièle - Delahaye Thierry - Empereur-buisson Caroline - Gotti Christophe - Pellicier Philippe - Storck Frantz

Informations sur l'espèce

Les boraginacées se singularisent souvent par la diversité de leur pilosité ; une des particularités du genre Cerinthe est précisément de rassembler des plantes glabres ou glabrescentes ! Le bien nommé Mélinet glabre est une plante glauque, à feuilles embrassantes, haute de quelques décimètres qui se reconnaît principalement grâce à ses fleurs : les corolles en forme de tube long de 1 à 1,5 cm sont terminées par de tout petits lobes pointus et recourbés vers l’extérieur ; elles sont jaune pâle avec à mi-hauteur des taches violet foncé. Cerinthe minor, plus largement répandu en Vanoise, montre des corolles également en tube, mais découpées dans la moitié supérieure en lobes linéaires connivents.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Cerinthe glabra est classiquement associé aux groupements végétaux des reposoirs (Rumicion pseudalpini) et des mégaphorbiaies (Adenostylion alliariae). Si sa présence semble effectivement liée à des sols riches en éléments nutritifs, sur calcaire, les quelques observations en Vanoise localisent également cette espèce dans des pelouses et des pâturages rocailleux et frais, des étages montagnard supérieur et subalpin.
Distribution
Cerinthe glabra a une aire de distribution qui s’étend sur l’ensemble du continent européen et l’ouest du continent asiatique. En France, il n’est connu que dans une dizaine de départements des massifs montagneux des Alpes, des Pyrénées et de Corse (où il est représenté par la sous-espèce tenuiflora). Concernant la Savoie, Perrier de la Bâthie (1928) localise cette espèce en diverses localités notamment en Haute-Maurienne. Mais il s’avère que cet auteur a confondu Cerinthe glabra et Cerinthe minor. Le Mélinet glabre n’est actuellement connu avec certitude qu’en marge du massif de la Vanoise, notamment à Bozel et à Saint-Martin-de-Belleville pour ce qui concerne l’aire optimale d’adhésion du Parc.
Menaces et préservation
Aucune menace spécifique n’est identifiée pour les populations de Mélinet glabre en Vanoise. Son milieu de vie n’est pas non plus spécialement en régression. Toutefois, les rares stations repérées requièrent une attention particulière pour éviter tout risque de dégradation ou de disparition. Les recherches effectuées sur le terrain par les agents du Parc sont à poursuivre pour mieux connaître sa distribution.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Cerinthe alpina Kit. ex Schult., 1814 | Cerinthe aspera sensu Gaudin, 1828 non Roth, 1797 | Cerinthe aspera subsp. alpina (Kit. ex Schult.) Bonnier & Layens, 1894 | Cerinthe glabra subsp. tatrica Hadač | Cerinthe glabra var. alpina (Kit. ex Schult.) Cariot & St.-Lag., 1889 | Cerinthe quinquemaculata Wahlenb., 1814 | Cerinthe suecica G.Martens, 1824

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles