Dryade à huit pétales

Dryas octopetala L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Rosales Famille : Rosaceae Genre : Dryas
Chargement...

  • 381
    observations

  • 18
    communes

  • 49
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2022
Antoine Elodie - Auge Vincent - Balais Christian - Benoit Félix - Benoit Philippe - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Boccon-gebeaud Camille - Boissier Jean-michel - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bouchard Joris - Boudier Pierre - Burkhart Julie-anne - Celine Roux-vollon - Chapel Ingrid - Chasseriaud Gautier - Corriol Gilles - Delahaye Thierry - Deroussin Jean-françois - Faivre Thierry - Gillot Philippe - Grillot Vanessa - Henry Elodie - Herrmann Mylène - Jean-michel Boissier - Jouglet J.p. - Koch Bernard - Lambertin M. - Laurency Sabine - Marquis Constant - Masset Aymeric - Mathieu Julien - Meeus Guido - Mele Stéphane - Mikolajczak Alexis - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pellet Clarisse - Pichillou Simon - Prunier Patrice - Rocher Michel - Roland Théaud - Rutten Céline - Saviuc Philippe - Seve Victor - Storck Frantz - Thierry Delahaye - Vanmarcke Pierre-jean
  • Parc national de la Vanoise
    Participation à 323 Observations
    Part d'aide à la prospection : 84.78 %

    Fiche organisme

  • Office Français de la Biodiversité
    Participation à 65 Observations
    Part d'aide à la prospection : 17.06 %

    Fiche organisme

  • VERNALIS
    Participation à 19 Observations
    Part d'aide à la prospection : 4.99 %

    Fiche organisme

  • Autre
    Participation à 2 Observations
    Part d'aide à la prospection : 0.52 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Sous arbrisseau formant de petits tapis denses. Ses feuilles sont dentées et ressemblent à de petites feuilles de chêne. Ses fleurs blanches se caractérisent par son nombre de pétales qui doit être de huit mais, attention, ce n'est pas toujours le cas... La dryade pousse en altitude et apprécie les situations de crêtes ventées.

Source : Parc national des Ecrins

La dryade a donné son nom à une période froide postglaciaire, le dryas. Son pollen a été retrouvé en abondance dans les sédiments de cette époque. Cette espèce, d'origine boréale, a colonisé nos régions avec l'avancée des glaciers arctiques. Plus tard, lors du réchauffement du climat, elle n'a subsisté que dans les régions montagneuses.

Source : Parc national des Ecrins

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Dryadea octopetala (L.) Kuntze, 1891 | Dryas alpina Salisb., 1796 | Dryas babingtonii Porsild, 1959 | Dryas chamaedrifolia Gray, 1821 | Dryas eriopoda Gand., 1883 | Dryas lepida Gand., 1883 | Geum chamaedryfolium Crantz, 1763 | Ptilotum octopetalum (L.) Dulac, 1867

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles