Lloydie tardive

Gagea serotina (L.) Ker Gawl., 1816

Classe : Equisetopsida Ordre : Liliales Famille : Liliaceae Genre : Gagea

  • 42
    observations

  • 8
    communes

  • 11
    observateurs

  • Première observation
    2008

  • Dernière observation
    2019
Auge Vincent - Benoit Félix - Berthollet Fabienne - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Boudier Pierre - Delahaye Thierry - Kozlik Isabelle - Mikolajczak Alexis - Parchoux Franck - Roland Théaud

Informations sur l'espèce

La lloydie tardive est une petite liliacée d'aspect délicat. Les feuilles basales (2 à 3) sont filiformes et les feuilles caulinaires sont beaucoup plus courtes. La fleur généralement solitaire possède 6 tépales veinés de pourpre. Malgré son apparence frêle c'est une plante adaptée aux crêtes ventées et aux rudesses des pelouses d’altitude. Elle doit être recherchée plutôt sur terrain siliceux.

Source : Parc national des Ecrins

Sur le plan taxonomique, la lloydie tardive a récemment été regroupée au sein des gagées. Par ses tépales à dominante blanche, elle se reconnait facilement des autres espèces françaises du genre Gagea, qui possèdent des tépales à dominante jaune. Lloydie est un hommage à Edward Lloyd, botaniste anglais du 18ème siècle.

Source : Parc national des Ecrins

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Anthericum serotinum (L.) L., 1762 | Bulbocodium autumnale L., 1754 | Bulbocodium serotinum L., 1753 | Cronyxium serotinum (L.) Raf., 1837 | Lloydia alpina Salisb., 1810 | Lloydia serotina (L.) Rchb., 1830 | Nectarobothrium redowskianum Schltdl. & Cham., 1831 | Nectarobothrium striatum (Willd.) Ledeb., 1830 | Ornithogalum altaicum Laxm., 1774 | Ornithogalum striatum Willd., 1799 | Phalangium serotinum (L.) Poir., 1804 | Rhabdocrinum serotinum (L.) Rchb., 1828

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles