Gentiane de Schleicher

Gentiana schleicheri (Vacc.) Kunz, 1939

Classe : Equisetopsida Ordre : Gentianales Famille : Gentianaceae Genre : Gentiana

  • 554
    observations

  • 8
    communes

  • 38
    observateurs

  • Première observation
    1992

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Gentiana schleicheri PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-05-17
Balais Christian - Barraud Rémy - Blanchemain Joël - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bouche Michel - Chastin Alain - Deffrennes Benoît - Delahaye Thierry - Denise Cyril - Dubrulle Pierre-marie - Etievant Jean-luc - Ferbayre Annie - Ferbayre Jean-paul - Grillot Vanessa - Hemeray Damien - Henry Elodie - Herrmann Mylène - Hostein Colin - Imberdis Ludovic - Jean-michel Boissier - Jullian Laurence - Lacosse Pierre - Maillet Thierry - Martineau Benoît - Modane Secteur - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pellicier Philippe - Perier-muzet Laurent - Perrier Jacques - Plaige Véronique - Plumecocq Benjamin - Rannou Gwendal - Richard Alain - Robert Denis - Roland Théaud - Valy Nicolas

Informations sur l'espèce

La Gentiane de Schleicher est une plante vivace formant le plus souvent de nombreuses petites colonnettes stériles serrées les unes contre les autres. Les feuilles, lancéolées, aiguës, aux bordures papilleuses ne dépassent pas 1 cm de longueur ; elles sont étroitement imbriquées et typiquement relevées en "spatules de ski" à l’extrémité. La tige très courte porte une unique fleur présentant un calice aux angles faiblement ailés et une corolle azur foncé. Des confusions sont possibles avec des petites formes de Gentiana verna aux feuilles plus longues et au calice plus nettement ailé et avec Gentiana brachyphylla qui pousse isolément ou en touffes peu fournies et dont les feuilles planes sont groupées en rosettes.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Gentiana schleicheri pousse à l’étage alpin : elle est connue en Vanoise de 2250 m d’altitude à Bonneval-sur-Arc à 3220 m à Bessans. Elle se rencontre sur les schistes lustrés, soit sur des éboulis fins de calcschistes, soit sur des moraines avec une préférence pour les situations exposées, sur les crêtes, etc.
Distribution
Cette espèce est classiquement indiquée sur la partie ouest de la chaîne alpine et dans les Pyrénées où sa présence n’a pas été confirmée (Castroviejo & al., 2012). Il s’agit donc d’une endémique ouest alpine, dont l’aire de distribution se limite à une petite partie de la Suisse, de l’Italie et de la France. Dans notre Pays, elle est connue des Alpes-Maritimes à la Savoie. Citée seulement à Val-d’Isère et Bonneval-sur-Arc par Gensac (1974), elle est actuellement répertoriée sur une quinzaine de communes du Parc.
Menaces et préservation
Malgré son inscription sur le "Livre rouge" de la flore rare et menacée de France, cette espèce ne bénéficie d’aucune protection réglementaire. Les équipements liés aux domaines skiables et la fréquentation touristique intense de certains sites comme le col de l’Iseran (stationnement anarchique, piétinement) dégradent certaines populations de Gentiana schleicheri. Fort heureusement la majorité des populations est située soit dans le cœur du Parc, soit sur des sites protégés : Réserve naturelle nationale de la Grande Sassière, Arrêté préfectoral de protection de biotope de l’Iseran et du mont Cenis. Une attention particulière est à porter aux populations non protégées en rive gauche de l’Arc.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Calathiana schleicheri (Vacc.) Holub, 1973 | Gentiana bavarica subsp. terglouensis sensu P.Fourn., 1938 | Gentiana terglouensis subsp. schleicheri (Vacc.) Tutin, 1971 | Gentiana verna f. schleicheri Vacc., 1911 | Gentiana verna subsp. schleicheri (Vacc.) O.Bolòs & Vigo, 1995

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles