Millepertuis coris

Hypericum coris L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Malpighiales Famille : Hypericaceae Genre : Hypericum

  • 14
    observations

  • 1
    commune

  • 4
    observateurs

  • Première observation
    2004

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Hypericum coris PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-05-17
Blanchemain Joël - Delahaye Thierry - Jourdan Jérémie - Parchoux Franck

Informations sur l'espèce

Hypericum coris est une plante de 10 à 30 cm de hauteur qui se distingue de tous les autres millepertuis observables en Vanoise, par ses feuilles linéaires qui ressemblent à des petites aiguilles à bord enroulé, verticillées par trois à cinq. Les pétales d’un peu moins de 2 cm de longueur sont jaunes, légèrement striés de rouge. Les sépales oblongs et obtus présentent sur leur pourtour des glandes noires pédicellées.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Le Millepertuis verticillé est une plante héliophile et calcicole. Nous l’observons enVanoise en versant sud, sur des falaises, des rochers et parfois sur de vieux murets. Indiqué dans les flores des étages collinéen à subalpin, sa présence se limite en Savoie à une petite zone comprise entre 1800 et 1900 m d’altitude. Hypericum coris est un élément de l’alliance phytosociologique du Potentillion caulescentis.
Distribution
L’aire de distribution d’Hypericum coris se restreint aux Alpes et aux Apennins. Sur ces deux chaînes de montagne sa présence est très fragmentée, liée à quelques massifs calcaires en Suisse, en Italie et en France. Dans notre pays, il n’est connu que des Alpes du Sud, dans les départements du Var, des Alpes- Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence, ainsi qu’en Savoie. Récolté au mont Cenis par J.-L. Bonjean (1780-1846) (herbier des Conservatoire et Jardin Botaniques de la ville de Genève), il a été retrouvé en ces lieux seulement à la fin du XXe siècle (Delahaye, 1998). Il est actuellement recensé uniquement sur deux petits secteurs au sud de la commune de Lanslebourg- Mont-Cenis, sur le versant dominant l’Italie. De fait, ces plantes font partie de la population italienne piémontaise qui déborde très localement sur le territoire français.
Menaces et préservation
Localisées sur à peine quelques centaines de mètres carrés, les deux petites populations savoyardes d’Hypericum coris sont très sensibles à toute perturbation de leur milieu de vie. Toutefois, les sites sont peu accessibles et relativement à l’abri d’éventuels herbivores et cueilleurs. Une des deux populations est par ailleurs incluse dans le périmètre protégé par l’Arrêté préfectoral de protection de biotope du mont Cenis. La veille régulière exercée par les agents du Parc national sur ces stations doit garantir la préservation de cet élément tout à fait original de la flore de Savoie.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Hypericum corifolium Salisb., 1796 | Hypericum verticillatum Lam., 1779

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles