Linaire à feuilles étroites, Linaire d'Italie

Linaria angustissima (Loisel.) Borbás, 1900

Classe : Equisetopsida Ordre : Lamiales Famille : Plantaginaceae Tribu : Antirrhineae Genre : Linaria

  • 9
    observations

  • 2
    communes

  • 3
    observateurs

  • Première observation
    1996

  • Dernière observation
    2013
Titre Auteur
Linaria angustissima PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-09-13
Auge Vincent - Delahaye Thierry - Lacosse Pierre

Informations sur l'espèce

La Linaire à feuilles étroites est une plante herbacée aisément identifiable à sa haute tige (environ 50 cm) très feuillée, garnie de feuilles toutes alternes, vert bleuâtre. L’inflorescence, glabre, regroupe de nombreuses fleurs jaune d’or longues d’environ 2 cm et présentant un éperon sensiblement de la même longueur que le reste de la corolle. Linaria vulgaris, beaucoup plus fréquente, montre des fleurs plus grandes, jaune pâle, pourvues d’un éperon plus court que le reste de la corolle.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Linaria angustissima recherche les situations ensoleillées et résiste parfaitement aux ambiances xérothermophiles des adrets des vallées internes de l’étage collinéen à subalpin. Ces plantes s’insèrent dans les différents compartiments de la mosaïque qui occupent ces adrets : les pelouses sèches (Stipo capillatae-Poion carniolicae), les friches à graminées post- culturales (Artemisio absinthii-Agropyrion intermedii) et même parfois les végétations plus rudérales (Onopordion acanthii). Dans ces différentes situations, Linaria angustissima se montre préférentiellement silicicole.
Distribution
L’aire de distribution de la Linaire à feuilles étroites s’étend sur les montagnes du sud et du centre du continent européen de l’Espagne à la Russie. En France, la plante est indiquée dans la partie est de la chaîne pyrénéenne et dans les principaux départements montagneux du quart sud-est du pays. En Savoie et en Vanoise, cette espèce est indiquée dès le XIXe siècle : "Parties supérieures des vallées de l’Isère et de l’Arc ; mont Cenis" (Cariot & Saint-Lager, 1889). Si sa présence en Tarentaise reste à confirmer, la Linaire à feuilles étroites est connue ponctuellement sur les adrets de Haute-Maurienne de Saint-André à Bessans. Plus bas dans la vallée, elle descend jusqu’à Notre-Dame-du-Cruet.
Menaces et préservation
Les menaces qui pèsent sur les populations de Linaria angustissima en Vanoise sont les mêmes que celles qui pèsent sur l’ensemble des adrets des vallées internes : globalement un abandon des milieux ouverts et l’extension progressive de la forêt et localement la dégradation des milieux encore ouverts par la concentration des activités humaines.Toutes les initiatives qui pourront contribuer au maintien d’une mosaïque d’habitats, à l’échelle d’une vallée comme la Maurienne, participeront à la préservation de milieux de vie favorables à la Linaire à feuilles étroites. Par ailleurs, un effort de prospection reste à effectuer pour compléter les connaissances sur sa distribution en Maurienne et rechercher sa présence en Tarentaise.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Antirrhinum angustissimum Loisel., 1810 | Antirrhinum bauhinii Gaudin, 1829 | Antirrhinum polygalifolium Poir., 1816 | Linaria angustifolia Rchb., 1831 | Linaria genistifolia sensu DC., 1815 non Mill., 1768 | Linaria italica Trevis., 1826 | Linaria maeotica Klokov, 1949 | Linaria pallidiflora Valdés, 1970 | Linaria ruscinonensis Rouy, 1909 | Linaria vulgaris subsp. italica P.Fourn., 1937 | Linaria vulgaris subsp. italica (Trevis.) Arcang., 1882 | Linaria vulgaris subsp. ruscinonensis (Rouy) P.Fourn., 1937 | Linaria vulgaris var. angustifolia Chav., 1833 | Linaria vulgaris var. ruscinonensis (Rouy) Douin, 1926

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles