Scorzonère à feuilles de Chausse-trape

Podospermum laciniatum (L.) DC., 1805

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Genre : Podospermum

  • 17
    observations

  • 5
    communes

  • 4
    observateurs

  • Première observation
    1999

  • Dernière observation
    2018
Titre Auteur
Podospermum laciniatum PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-09-17
Delahaye Thierry - Lacosse Pierre - Modane Secteur - Mollard Maurice

Informations sur l'espèce

La Scorsonère en lanières est une plante à fleurs jaune pâle toutes ligulées ; la tige rameuse peut atteindre 40 cm de hauteur. Les feuilles sont pennatiséquées à divisions découpées en lanières étroites. Les fruits, qui portent une aigrette plumeuse, possèdent un pied renflé plus large que le reste de l’akène ; cette singularité morphologique est à l’origine du nom de genre Podospermum. La morphologie des feuilles et des fruits permettent de ne pas confondre Podospermum laciniatum avec d’autres scorsonères.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Podospermum laciniatum est une plante xérothermophile des étages collinéen et montagnard, qui se rencontre sur des prés secs, d’anciennes cultures, des friches, des talus et autres zones rudérales, toujours exposés au sud. Classiquement citée sur calcaire, en Vanoise, elle ne semble pas inféodée à un type particulier de substrat. Elle pousse sur les adrets de Maurienne en compagnie de Tragopogon dubius, Chondrilla juncea ou encore Artemisia absinthium.
Distribution
La Scorsonère en lanières est une plante du pourtour méditerranéen et du centre de l’Europe : elle est connue de l’Afrique du Nord au sud de la Belgique et de l’Espagne au sud-ouest de l’Asie. Sa distribution savoyarde se limite à la vallée de la Maurienne de Saint-Jean-de-Maurienne à Aussois ; elle semble avoir disparu des vallées de l’Isère et du Doron de Bozel (Perrier de la Bâthie, 1928). Non citée par Gensac (1974) en Vanoise, elle est actuellement recensée sur cinq communes du Parc : Saint-André, Modane, Villarodin-Bourget, Avrieux et Aussois.
Menaces et préservation
En régression dans la moitié nord de la France ainsi qu’en Savoie, cette espèce mérite toute notre attention. Elle est aujourd’hui menacée sur le territoire du Parc, d’une part par la destruction directe de ses habitats et d’autre part par la fermeture progressive des milieux où elle subsiste. Les recherches sur le terrain restent nécessaires pour actualiser sa répartition et éventuellement retrouver des populations en Tarentaise. Sa sauvegarde sur les coteaux de Maurienne implique la protection et la gestion adaptée d’espaces ouverts : pelouses et cultures extensives.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Arachnospermum laciniatum (L.) F.W.Schmidt, 1795 | Podospermum angustissimum Schur, 1853 | Podospermum calcitrapifolium (Vahl) DC., 1815 | Podospermum heterophyllum K.Koch, 1844 | Podospermum intermedium DC., 1838 | Podospermum laciniatum var. calcitrapifolium (Vahl) P.Fourn., 1940 | Podospermum muricatum DC., 1806 | Podospermum subulatum DC., 1805 | Podospermum tenorei (C.Presl) DC., 1838 | Scorzonera calcitrapifolia Vahl, 1791 | Scorzonera intermedia (Guss.) Guss., 1844 | Scorzonera laciniata L., 1753 | Scorzonera laciniata var. integrifolia Gren. | Scorzonera laciniata var. intermedia (Guss.) Rouy, 1908 | Scorzonera laciniata var. latifolia Rouy, 1908 | Scorzonera muricata Balb., 1804 | Scorzonera octangularis hort. ex Willd., 1803 | Scorzonera paucifida Lam., 1779 | Scorzonera petiolaris Lapeyr., 1818 | Scorzonera pinifolia sensu Loisel., 1807 non Gouan, 1773 | Scorzonera resedifolia sensu Loisel., 1807 non L., 1753 | Scorzonera subulata sensu Lam., 1779 | Scorzonera tenorei C.Presl, 1822

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles