Primevère du Piémont

Primula pedemontana E.Thomas ex Gaudin, 1828

Classe : Equisetopsida Ordre : Ericales Famille : Primulaceae Sous-Famille : Primuloideae Genre : Primula

  • 1955
    observations

  • 13
    communes

  • 77
    observateurs

  • Première observation
    1956

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Primula pedemontana PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-05
Ambec Nils - Anselmet Roselyne - Antoine Elodie - Arsac Thierry - Auge Vincent - Balais Christian - Barraud Rémy - Benoit Félix - Benoit Philippe - Benyoub Abdelbaki - Berthollet Fabienne - Blanchemain Joël - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Borot Cynthia - Bouche Michel - Bourgeois Marie-geneviève - Bruballa David - Caillette Mariane - Caratti Gérard - Cavailhes Jérôme - Charron Julien - Chastin Alain - Clement-guy Stéphanie - Deffrennes Benoît - Delahaye Thierry - Delpech René - Denise Cyril - Dubrulle Pierre-marie - Ferbayre Annie - Ferbayre Jean-paul - Ferrier Christophe - Fima Frédéric - Gotti Christophe - Grillot Vanessa - Grosset Félix - Hemeray Damien - Herrmann Mylène - Imberdis Ludovic - Jordana Régis - Jullian Laurence - Lacosse Pierre - Larmet Pierre - Laurency Sabine - Lefrancois Olivier - Lequay Arthur - Magnolon Séverine - Maillet Thierry - Malrat Didier - Marck Christian - Martineau Benoît - Mele Stéphane - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pardi Jean-luc - Pellet Clarisse - Pellicier Philippe - Perier Muzet Laurent - Perier-muzet Laurent - Petitpas Antoine - Ployer Jean-yves - Plumecocq Benjamin - Prudhomme Jean - Rannou Gwendal - Ratel Joseph - Richard Alain - Sagot Clotilde - Saintefoy Secteur - Seignemartin Aurore - Suret Henri - Talbot Robert - Tanga Olivier - Tissot Nathalie - Tonnelier Marie-laure - Trouillet Séverine - Valy Nicolas - Vuillermoz Cécile

Informations sur l'espèce

La Primevère du Piémont est une petite plante de 5 à 15 cm de hauteur, munie de feuilles basales obovales, dentelées, finement pubescentes et bordées de glandes rouge vif à rouille. Les hampes, au moins deux fois plus longues que les feuilles, portent des fleurs groupées en ombelle. Les corolles sont de couleur rose violacé avec une gorge blanche. De prime abord il est aisé de la confondre avec Primula hirsuta qui pousse dans les mêmes milieux. Cette dernière possède cependant des feuilles nettement plus glanduleuses sur les faces. Par ailleurs, les lobes du calice sont plus courts chez Primula pedemontana. La floraison est précoce, dès le mois de mai vers 1500 m d’altitude.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
La Primevère du Piémont est une plante rupicole qui affectionne les rochers, les rocailles, les éboulis stabilisés, siliceux. Elle est souvent associée à la quartzite. En Vanoise, elle se rencontre sur une assez grande amplitude altitudinale, de l’étage montagnard (1400 m à Sainte-Foy-Tarentaise) à l’étage alpin, voire nival, à plus de 3000 m, comme sur les communes de Peisey-Nancroix,Val-d’Isère ou encore Bonneval-sur-Arc.
Distribution
Cette primevère est présente en Italie, en Espagne et en France, où elle n’est répertoriée que dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Hautes-Alpes et de la Savoie. Curieusement, sur le territoire du Parc, qui concentre toutes les localités savoyardes, Primula pedemontana et Primula hirsuta semblent s’exclure l’une l’autre. La première est bien répertoriée en Haute-Tarentaise et Haute-Maurienne, sur une quinzaine de communes, ne dépassant pas, à l’Ouest, une ligne Bourg-Saint-Maurice / Modane ; les données enregistrées vers Arc 1600 (Bourg-Saint-Maurice) sont les plus septentrionales connues. Quant à la Primevère hérissée, elle colonise plutôt les parties occidentale et nord du massif de la Vanoise et les autres massifs cristallins : Belledonne, Lauzière, Beaufortain, etc.
Menaces et préservation
Par son écologie, Primula pedemontana occupe des secteurs généralement assez bien préservés, sauf sur les domaines skiables où elle est régulièrement et directement menacée par des aménagements de pistes et de remontées mécaniques. Des travaux de déviation routière ont également détruit plusieurs stations de Primevère du Piémont sur la commune de Tignes (Les Boisses). Cette destruction a donné lieu à des mesures compensatoires avec mise en culture et réintroduction. De même, des travaux d’équipement électrique ou hydraulique peuvent conduire à la destruction de son biotope. Elle a parfois été sujette à des prélèvements pour des jardins de rocaille. Elle mérite une attention constante et son suivi demeure prioritaire pour le Parc national de la Vanoise.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Primula bonjeanii Huguenin | Primula latifolia subsp. pedemontana (E.Thomas ex Gaudin) Rouy, 1908 | Primula pedemontana subsp. pedemontana E.Thomas ex Gaudin, 1828 | Primula viscosa subsp. pedemontana Bonnier & Layens, 1894 | Primula viscosa subsp. pedemontana (Gaudin) Arcang., 1882

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles