Stemmacanthe de Lamarck

Rhaponticum scariosum Lam., 1779

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Genre : Rhaponticum

  • 297
    observations

  • 6
    communes

  • 32
    observateurs

  • Première observation
    1991

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Rhaponticum scariosum PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-05
Auge Vincent - Balais Christian - Baudin Eric - Benoit Félix - Benoit Philippe - Bergeron Jean-marie - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Bonnevie Danièle - Bourgeois Marie-geneviève - Briotet Daniel - Dalix Jean-françois - Delahaye Thierry - Empereur-buisson Caroline - Ferrier Christophe - Garnier Alexandre - Gomez Nicolas - Gotti Christophe - Jullian Laurence - Magnolon Séverine - Meeus Guido - Mottet Jean-claude - Parchoux Franck - Pellet Clarisse - Perrier Jacques - Ployer Jean-yves - Rocher Michel - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Storck Frantz - Tissot Nathalie - Vivat Agnès

Informations sur l'espèce

La Rhapontique des Alpes est un “géant” guère confondable avec une autre plante en Vanoise. Elle se reconnaît à sa haute tige robuste pouvant dépasser 1 m de hauteur. Les feuilles inférieures, pétiolées, en cœur, mesurent jusqu’à 40 cm de long sur 10 cm de large. Elles sont grises tomenteuses à la face inférieure. Les feuilles caulinaires sont réduites à quelques écailles. Chaque tige ne porte qu’un seul gros capitule de 4 à 9 cm de large, composé de fleurs pourpres, entourées de bractées scarieuses, brunes, ciliées au bord, persistantes jusqu’en automne.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
La Rhapontique des Alpes pousse dans les prairies à hautes herbes et les mégaphorbiaies, dans les clairières des aulnaies vertes, installées sur les versants ensoleillés des montagnes siliceuses. Il recherche sur ces pentes, aux étages subalpin et alpin, des sols profonds et riches en éléments nutritifs. Dans plusieurs sites en Vanoise (Champagny-en-Vanoise, Pralognan- la-Vanoise,Termignon), il accompagne Eryngium alpinum.
Distribution
L’aire de distribution de Rhaponticum scariosum se limite à l’ouest des Alpes (France, Italie et Suisse). En France, il est présent dans les deux Savoie, l’Isère et les Hautes-Alpes. En Vanoise, Il est connu de longue date aux Allues et à Pralognan- la-Vanoise (Perrier de la Bâthie, 1917 ; Gensac, 1974). Les recherches effectuées par les agents du Parc national de la Vanoise ont permis de le localiser également à Champagny- en-Vanoise, Villaroger et Tignes en Tarentaise et à Termignon et Lanslebourg-Mont-Cenis en Maurienne. Les stations sont essentiellement localisées dans l’aire optimale d’adhésion. Ailleurs en Savoie, il est aussi connu dans les massifs cristallins de Belledonne et de la Lauzière et dans le Beaufortain.
Menaces et préservation
Très spectaculaire, cette plante pourrait attirer la convoitise. Mais les pentes raides où elle pousse la mettent généralement à l’abri des cueilleurs indélicats. Localement, la colonisation des versants par l’aulnaie verte peut contribuer à faire régresser certaines populations.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Centaurea scariosa (Lam.) Rouy, 1905 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles