Saule glauque

Salix glaucosericea Flod., 1943

Classe : Equisetopsida Ordre : Malpighiales Famille : Salicaceae Genre : Salix

  • 1370
    observations

  • 24
    communes

  • 73
    observateurs

  • Première observation
    1958

  • Dernière observation
    2018
Titre Auteur
Salix glaucosericea PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-05
Antoine Elodie - Auge Vincent - Balais Christian - Bantin Louis - Barraud Rémy - Benoit Félix - Benoit Philippe - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Boissier Jean-michel - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Borot Cynthia - Bouche Michel - Bourgeois Marie-geneviève - Bourgoin Virginie - Briotet Daniel - Caillot Yoann - Charron Julien - Chastin Alain - Clement-guy Stéphanie - Deffrennes Benoît - Delahaye Thierry - Denise Cyril - Descaves Bruno - Dubrulle Pierre-marie - Etievant Jean-luc - Ferbayre Annie - Ferbayre Jean-paul - Fima Frédéric - Garnier Alexandre - Gaudron Benoît - Gomez Nicolas - Gotti Christophe - Hemeray Damien - Herrmann Mylène - Imberdis Ludovic - Jullian Laurence - Karum - J. Martin - Karum - L. Berard - Karum - O. Mauchard - Lacosse Pierre - Laurency Sabine - Lemmet Sandrine - Maillet Thierry - Malrat Didier - Marck Christian - Meeus Guido - Mele Stéphane - Mikolajczak Alexis - Modane Secteur - Mollard Maurice - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pellet Clarisse - Pellicier Philippe - Plaige Véronique - Plumecocq Benjamin - Prudhomme Jean - Rannou Gwendal - Renaud Karine - Richard Alain - Rocher Michel - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Sarrazin Gérard - Seignemartin Aurore - Storck Frantz - Suret Henri - Talbot Robert - Tissot Nathalie - Trouillet Séverine - Vivat Agnès

Informations sur l'espèce

Le Saule glauque est un arbrisseau dont la hauteur varie généralement entre 0,5 et 1,5 m. Il se reconnaît aisément à distance grâce à la teinte grisâtre argentée du feuillage. Ainsi, certains versants de Vanoise ont été cartographiés par les agents du Parc à la jumelle et même en parapente ! De près, il se singularise par les longs poils laineux qui recouvrent densément les deux faces des feuilles. L’homochromie de ces deux faces est un bon critère distinctif par rapport à Salix helvetica avec lequel il pousse parfois. Localement l’existence d’hybrides entre ces deux saules peut poser des problèmes d’identification.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Le Saule glauque est une plante pionnière et héliophile. Il préfère les substrats acides ou neutres. Il se rencontre sur des terrains régulièrement alimentés en eau, sans être détrempés, et restant frais l’été. De fait, il s’observe sur les versants nord, souvent à proximité des aulnaies vertes. Avec d’autres espèces de saules : Salix hastata, Salix foetida, Salix caesia ou encore Salix helvetica, le Saule glauque constitue des fourrés arbustifs caractéristiques des étages subalpin et alpin inférieur. En Savoie, son habitat de prédilection semble s’inscrire au sein de l’alliance du Salicion helveticae.
Distribution
Salix glaucosericea est une espèce endémique du massif alpin ; il est recensé en France, Italie, Suisse et Autriche (Tutin & al., 1993). Dans notre pays, ce saule est connu de la Haute-Savoie aux Alpes-de-Haute-Provence. Il est indiqué au mont Cenis dès le début du XIXe siècle (Seringe, 1815) et Perrier de la Bâthie (1928) liste déjà une demi-douzaine de stations en Vanoise. Les inventaires menés depuis une quinzaine d’années en Vanoise permettent de préciser la mention vague "çà et là" figurant dans Gensac (1974) : en 2006, le Saule glauque est inventorié dans vingt-quatre des vingt-neuf communes du Parc où il forme parfois d’importantes populations comme à Bonneval-sur-Arc, Champagny-en-Vanoise, Pralognan-la- Vanoise ou encore Val-d’Isère.
Menaces et préservation
Le nombre et les effectifs des populations de Salix glaucosericea recensés en Vanoise impliquent que globalement cette espèce n’est pas menacée de disparition. Toutefois, compte tenu de ses préférences écologiques, le Saule glauque se trouve fréquemment sur des terrains convoités par les aménagements du milieu montagnard en particulier pour les équipements liés aux sports d’hiver. Des destructions ont ainsi récemment eu lieu lors de la construction d’un télésiège à Val-d’Isère et de l’ouverture d’une piste de ski à Termignon. Il est important que la présence de cette espèce protégée puisse être prise en compte lors des études préalables aux projets d’équipement.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Salix bourdinii Gand., 1881 | Salix brigantiaca Gand., 1881 | Salix glauca auct. non L., 1753 | Salix glauca auct. non L., 1753 | Salix pugetii Gand., 1881 | Salix sericea Chaix, 1786 | Salix sericea Vill., 1789

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles