Saule de Suisse

Salix helvetica Vill., 1789

Classe : Equisetopsida Ordre : Malpighiales Famille : Salicaceae Genre : Salix

  • 178
    observations

  • 10
    communes

  • 25
    observateurs

  • Première observation
    1958

  • Dernière observation
    2018
Titre Auteur
Salix helvetica PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-05
Auge Vincent - Balais Christian - Barraud Rémy - Blanchemain Joël - Boissier Jean-michel - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bouche Michel - Bourgeois Marie-geneviève - Charron Julien - Delahaye Thierry - Delpech René - Denise Cyril - Etievant Jean-luc - Ferbayre Annie - Fima Frédéric - Hemeray Damien - Herrmann Mylène - Jordana Régis - Laurency Sabine - Martineau Benoît - Mele Stéphane - Parchoux Franck - Plumecocq Benjamin - Prudhomme Jean

Informations sur l'espèce

Le Saule de Suisse est un arbuste de montagne d’une hauteur maximale de 1,5 m. Il se caractérise par des feuilles oblongues-elliptiques, blanches tomenteuses sur la face inférieure et vert luisant et glabres sur la face supérieure. Il ne se distingue pas toujours facilement de Salix glaucosericea, qui présente des feuilles velues soyeuses, concolores sur les deux faces. Les chatons femelles chez Salix helvetica sont brièvement pédonculés avec des écailles à extrémité noirâtre ; les pédoncules sont longs et la pointe des bractées rougeâtre chez Salix glaucosericea. Ces deux espèces s’hybrident régulièrement.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Les éboulis et rocailles humides siliceuses des étages subalpin et alpin sont classiquement les milieux de prédilection du Saule de Suisse. Nous l’observons également en Vanoise dans des pelouses rocailleuses et des landines sur des versants frais exposés au nord. Cette espèce a été inventoriée sur le territoire du Parc entre 1900 m à Val-d’Isère et 2970 m d’altitude à Bonneval-sur-Arc. Elle est souvent accompagnée de Salix glaucosericea et Salix hastata.
Distribution
Salix helvetica n’est présent que dans les Alpes et les Carpates. En France, il est recensé de la Haute-Savoie aux Alpes- de-Haute-Provence. En Vanoise, Gensac (1974) indiquait uniquement la station connue depuis le XIXe siècle à Val- d’Isère dans la montée du col de l’Iseran et une station près des chalets des Glières à Pralognan-la-Vanoise. De nos jours, Salix helvetica est connu sur une dizaine de communes du Parc avec des populations assez bien développées à Val-d’Isère, Bonneval-sur-Arc et Sainte-Foy-Tarentaise et des populations beaucoup plus restreintes à Pralognan-la-Vanoise, Tignes, Bramans, Lanslebourg-Mont-Cenis,Termignon et Bessans.
Menaces et préservation
Cette espèce est protégée au niveau national, mais seulement quelques toutes petites populations sont préservées par leur localisation dans le cœur du Parc national. Elle est suffisamment rare en France et localisée majoritairement en dehors des espaces protégés (aire optimale d’adhésion en Vanoise par exemple) pour qu’une vigilance accrue, à d’éventuels travaux et équipements qui pourraient lui nuire, soit de mise.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Salix lapponum subsp. helvetica (Vill.) Nyman, 1881 | Salix velutina Schleich., 1809

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles