Rubanier à feuilles étroites

Sparganium angustifolium Michx., 1803

Classe : Equisetopsida Ordre : Poales Famille : Typhaceae Genre : Sparganium

  • 127
    observations

  • 11
    communes

  • 21
    observateurs

  • Première observation
    1985

  • Dernière observation
    2018
Titre Auteur
Sparganium angustifolium PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-04
Balais Christian - Benoit Félix - Benoit Philippe - Blanchemain Joël - Bourgeois Marie-geneviève - Corbet Thomas - Delahaye Thierry - Denise Cyril - Ferbayre Jean-paul - Gomez Nicolas - Gotti Christophe - Malrat Didier - Meeus Guido - Mele Stéphane - Parchoux Franck - Pellicier Philippe - Plumecocq Benjamin - Rocher Michel - Storck Frantz - Suret Henri - Tissot Nathalie

Informations sur l'espèce

Sparganium angustifolium est une plante aquatique, pouvant supporter une exondation temporaire, et qui peut atteindre 1 m de longueur. Elle se distingue des autres rubaniers par ses longues feuilles linéaires étalées à la surface de l’eau, parfois aussi submergées et flottantes. Seule l’inflorescence se dresse au-dessus de l’onde. Elle se compose de un à trois glomérules mâles, généralement si proches qu’ils semblent former une seule tête, et de deux à quatre glomérules femelles espacés et à pédoncules plus ou moins soudés à la tige.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Le Rubanier à feuilles étroites forme des peuplements souvent monospécifiques dans les lacs peu profonds, oligotrophes à mésotrophes, aux étages subalpin et alpin. Il peut se mêler en bordure des pièces d’eau à Carex rostrata. Il montre une préférence pour les eaux pauvres en calcaire.
Distribution
Sparganium angustifolium a une vaste aire de distribution qui s’étend sur tout l’hémisphère nord. En France, il est présent dans les principaux massifs montagneux : Vosges, Jura, Massif central, Alpes et Pyrénées. Indiqué "çà et là" en Vanoise (Gensac, 1974), ce rubanier est recensé de nos jours dans une douzaine de communes du Parc, majoritairement en Tarentaise, entre 1930 et 2650 m d’altitude.
Menaces et préservation
En Vanoise, les populations de Sparganium angustifolium sont principalement menacées par une eutrophisation excessive des lacs d’altitude en lien avec les activités pastorales. Localement, dans l’aire optimale d’adhésion du Parc, la destruction directe par assèchement, le comblement de points d’eau, la création de retenues collinaires, etc. peuvent également entraîner la disparition de biotopes du Rubanier à feuilles étroites. L’inventaire systématique de la flore aquatique reste à parfaire en Vanoise pour une meilleure préservation des plans d’eau naturels. Autrefois récoltés, ces "rubans d’eau" servaient de liens, de fourrage ou de rembourrage. Les rhizomes étaient également utilisés pour soigner les morsures de serpents venimeux !
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Sparganium affine Schnizl., 1845 | Sparganium affine subsp. borderei (Focke) P.Fourn., 1934 | Sparganium affine subsp. borderei (Focke) Rouy, 1912 | Sparganium angustifolium var. multipedunculatum (Morong) Brayshaw | Sparganium borderei Focke, 1877 | Sparganium emersum var. multipedunculatum (Morong) Reveal, 1970 | Sparganium multipedunculatum (Morong) Rydb., 1905 | Sparganium natans sensu Gren. & Godr., 1856 non L. | Sparganium simplex var. multipedunculatum Morong, 1888

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles