Chargement...

  • 5
    observations

  • 4
    communes

  • 3
    observateurs

  • Première observation
    2005

  • Dernière observation
    2022
Boissier Jean-michel - Delahaye Thierry - Rutten Céline
  • Parc national de la Vanoise
    Participation à 4 Observations
    Part d'aide à la prospection : 80.00 %

    Fiche organisme

  • Office Français de la Biodiversité
    Participation à 1 Observations
    Part d'aide à la prospection : 20.00 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Cette plante forestière vivace est stolonifère et abondamment velue, elle est de surcroît fétide lorsqu'on la touche au point d'être surnommée ortie puante. Sa tige carrée, ramifiée dans le haut, peut atteindre 1 mètre. Elle porte une succession de grandes feuilles opposées, pointues, en forme de cœur et au contour fortement denté. Ses fleurs à pétales pourpres sont regroupées en de nombreux petits verticilles de 3 à 6 fleurs au sommet de la plante.

Source : Parc national des Ecrins

Attention à ne pas confondre l’épiaire des bois (Stachys sylvatica) avec l’épiaire des Alpes (Stachys alpina) lorsqu’on les rencontre ensemble dans les bois frais et humides. La distinction se fera notamment par le fait que la première possède un calice de 4 à 7 mm de long et des verticilles peu fournis de 3 à 6 fleurs alors que la seconde a un calice plus long (9 à 14 mm) et des verticilles plus fournis (6 à 18 fleurs). Cette plante montagnarde s'aventure parfois jusqu'à la base du subalpin et aussi dans les prairies marécageuses ou elle côtoie la reine des prés. L’épiaire des bois est une espèce euro-sibérienne.

Source : Parc national des Ecrins

Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Stachys canariensis Jacq., 1781 | Stachys glaucescens Spreng., 1825 | Stachys trapezuntea Boiss., 1859

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles