Streptope à feuilles embrassantes, Uvulaire, Uvulaire à feuilles embrassantes, Sceau-de-Salomon rameux

Streptopus amplexifolius (L.) DC., 1805

Classe : Equisetopsida Ordre : Liliales Famille : Colchicaceae Genre : Streptopus

  • 90
    observations

  • 11
    communes

  • 14
    observateurs

  • Première observation
    1993

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Streptopus amplexifolius PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-04
Auge Vincent - Balais Christian - Benoit Félix - Bergeron Jean-marie - Blanchemain Joël - Bonnevie Danièle - Bourgeois Marie-geneviève - Delahaye Thierry - Dupuich Thierry - Gerardin Daniel - Gotti Christophe - Mele Stéphane - Rocher Michel - Rutten Céline

Informations sur l'espèce

Le Streptope à feuilles embrassantes est une plante vivace, à rhizome. Les tiges dressées, généralement ramifiées de manière dichotome, peuvent atteindre 1 m de hauteur. Elles ont un port caractéristique en zig-zag et portent des feuilles alternes, sessiles, embrassantes et en cœur à la base, à limbe ovale, entier. Les fleurs, solitaires, se cachent sous les feuilles ; elles pendent au bout d’un pédicelle filiforme, coudé à angle droit. Les tépales sont blanchâtres et l’ovaire après fécondation donnera naissance à une baie rouge. Polygonatum odoratum a un peu la même allure que Streptopus amplexifolius, mais sa tige n’est pas rameuse et ses baies sont bleu foncé.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Cette espèce apprécie les ambiances fraîches des étages montagnard et subalpin. Elle est inventoriée en Vanoise entre 1060 et 2400 m d’altitude. Elle se rencontre dans différents types de forêts (pessières, hêtraies-sapinières), les aulnaies vertes, les landes, les rhodoraies et les rochers humides. Malgré sa taille, elle est relativement discrète et peut parfois passer inaperçue au cœur de la végétation luxuriante de la mégaphorbiaie.
Distribution
Streptopus amplexifolius est présent sur le continent européen et nord américain. Il est largement distribué sur l’ensemble de l’arc alpin et sur les autres chaînes de montagne européennes : Pyrénées, Carpates, Balkans, etc. De même, en France, il est recensé sur la plupart des massifs montagneux (Vosges, Jura, Massif central, Alpes, Pyrénées, Corse). En Vanoise, par ses préférences écologiques, il est plus fréquent en Tarentaise qu’en Maurienne. Cité seulement sur trois communes par Gensac (1974), il est actuellement répertorié sur une dizaine de communes du Parc.
Menaces et préservation
Le Streptope à feuilles embrassantes est potentiellement menacé par tous les gros travaux forestiers (création de pistes, débardage, dépôt de bois, etc.). La quasi totalité des populations de Vanoise est localisée en dehors du cœur du Parc et ne bénéficie donc d’aucune protection particulière. Sa rareté locale justifie d’une part la réalisation d’une information auprès des exploitants forestiers pour une gestion respectueuse et d’autre part la poursuite d’une veille et d’une recherche systématique de cette espèce en Vanoise.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Convallaria dichotoma Pers., 1805 | Streptopus amplexicaulis Poir., 1806 | Streptopus amplexifolius subsp. americanus (Schult. & Schult.f.) Á.Löve & D.Löve | Streptopus amplexifolius var. americanus Schult. & Schult.f., 1829 | Streptopus amplexifolius var. amplexifolius (L.) DC. | Streptopus amplexifolius var. chalazatus Fassett, 1935 | Streptopus amplexifolius var. denticulatus Fassett, 1935 | Streptopus amplexifolius var. grandiflorus Fassett, 1935 | Streptopus distortus Michx., 1803 | Streptopus fassettii Á.Löve & D.Löve, 1981 | Tortipes amplexifolius (L.) Small, 1933 | Uvularia amplexifolia L., 1753

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles