Laîche faux Pied-d'oiseau

Carex ornithopoda subsp. ornithopodioides (Hausm.) Nyman, 1882

Classe : Equisetopsida Ordre : Poales Famille : Cyperaceae Sous-Famille : Cyperoideae Tribu : Cariceae Genre : Carex Espèce : Carex ornithopoda

  • 808
    observations

  • 16
    communes

  • 29
    observateurs

  • Première observation
    1993

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Carex ornithopoda subsp. ornithopodioides PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-05-07
Antoine Elodie - Arsac Thierry - Balais Christian - Benoit Félix - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Bonnevie Danièle - Boudier Pierre - Charron Julien - Clement-guy Stéphanie - Delahaye Thierry - Ferbayre Annie - Garnier Alexandre - Gotti Christophe - Herrmann Mylène - Jordana Régis - Lacosse Pierre - Laurency Sabine - Lemmet Sandrine - Maillet Thierry - Mikolajczak A. - Mikolajczak Alexis - Pellicier Philippe - Plumecocq Benjamin - Renaud Karine - Roland Théaud - Rutten Céline - Storck Frantz - Suret Henri

Informations sur l'espèce

Plante de petite taille (moins de 10 cm de hauteur), la Laîche faux pied d’oiseau peut passer inaperçue. Cependant une fois repérée, elle s’identifie assez aisément par son port prostré, ses tiges fortement recourbées se terminant par des épillets sombres et ses feuilles courtes d’un vert foncé. Aux alentours de 2000 m d’altitude, où elle peut cohabiter avec Carex ornithopoda subsp. ornithopoda, si un doute subsiste pour l’identification, il faudra se munir de sa loupe et se concentrer sur les utricules qui sont velus chez cette dernière et glabres et luisants pour la sous-espèce ornithopodioides.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Carex ornithopoda subsp. ornithopodioides affectionne en Vanoise les rocailles, éboulis et pelouses écorchées sur terrains calcaires (surtout Trias moyen), cargneules et gypse. Elle est présente dans les étages subalpins et alpins principalement entre 2000 et 2900 m d’altitude. L’espèce ne semble pas supporter une trop forte concurrence et est absente des pelouses denses. Gensac (1974) associe cette plante à l’Arabidietalia caeruleae, groupement des combes à neige calcaires, mais elle s’observe plus souvent dans les biotopes cités ci-dessus et côtoie particulièrement Androsace helvetica, Carex capillaris, Campanula cochleariifolia… En Vanoise, elle est parfois présente aussi dans le Caricion incurvae.
Distribution
Cette sous-espèce est recensée dans la plupart des massifs calcaires européens (Carpates, Alpes et Pyrénées). En 1974, Gensac l’indique sur seulement trois communes du Parc : Pralognan-la-Vanoise, Lanslebourg-Mont-Cenis et Villarodin- Bourget mais précise que cette espèce est à rechercher. Presque quarante ans plus tard l’espèce est connue sur seize communes. Elle semble présente majoritairement enTarentaise et particulièrement sur le secteur de Pralognan-la-Vanoise avec des altitudes extrêmes de 3015 m à Champagny-en- Vanoise et de 1810 m à Pralognan-la-Vanoise. Cependant sa discrétion et sa localisation en altitude laissent espérer encore de nouvelles découvertes.
Menaces et préservation
La Laîche faux pied d’oiseau est localement abondante en Vanoise ; peu spectaculaire, elle n’est pas sujette aux cueillettes. La principale menace réside dans les aménagements touristiques, notamment l’équipement en remontées mécaniques (pylônes, gares d’arrivées) et dispositifs de déclenchement des avalanches (CATEX, GAZEX).
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Carex ornithopodioides Hausm., 1853 | Carex rechinata Facchini, 1854

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles