• 5
    observations

  • 5
    communes

  • 2
    observateurs

  • Première observation
    2003

  • Dernière observation
    2017

Informations sur l'espèce

L'oreillard montagnard se distingue des oreillards gris et roux par un pelage ventral très blanc ''en barbe de Père Noël'' et un triangle charnu à la lèvre inférieure, critères toutefois insuffisants à confirmer par d'autres plus délicats. C'est une chauve-souris forestière, glaneuse, au régime alimentaire spécialisé sur les lépidoptères. Des trois espèces, c'est la plus montagnarde. Elle s'étend des bocages de vallées jusqu'au mélézin d'altitude.

Source : Parc national des Ecrins

L'oreillard montagnard gîte très régulièrement dans des bâtiments. Les Ecrins abritent près des deux tiers des colonies de reproduction actuellement connues dans les Alpes. La plupart se trouve dans des églises choisies pour leur tranquillité et leur volume de combles favorables. Il existe des colonies mixtes entre oreillards roux et montagnards avec même des cas d'hybridation avérés.

Source : Parc national des Ecrins

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Plecotus alpinus Kiefer & Veith, 2002 | Plecotus microdontus Spitzenberger, 2002

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles