Mésange charbonnière

Parus major Linnaeus, 1758

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Paridae Genre : Parus

  • 1122
    observations

  • 25
    communes

  • 188
    observateurs

  • Première observation
    1975

  • Dernière observation
    2019
Antoine Elodie - Anxionnaz Germain - Arsac Thierry - Attinault Denis - Auchere Alexandre - Aurélien Dion - Ausanneau Mathieu - Avrillier Jean-noël - Balais Christian - Bardet Olivier - Bargier Catherine - Barraud Didier - Bau Magalie - Begou Isabelle - Belleau Eric - Benard Julien - Berrod Philippe - Berthollet Fabienne - Beurier Mathieu - Biron Nicolas - Birot Colomb Xavier - Biver Gilles - Blanche Christine - Blanchemain Joël - Blanchin Hervé - Blois Wilfried - Bondaz Jean - Bonnet Timothee - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bouron Manuel - Braure Christine - Briand Philippe - Brilland Yann - Brillaud Christophe - Bruballa David - Brunel Cyril - Bury Pierre - Caillot Yoann - Calvo Jérémy - Cathala Jean-louis - Chantry Emily - Chapel Ingrid - Charbonneau Adrien - Chastin Alain - Chevalier Françoise - Chevalier Marie - Chomel Bénédicte - Colliat Etienne - Combe Sylvain - Corail Marc - Couronne Bernard - Crémillieux Yannick - Cubaixo Antoine - Dalix Jean-françois - David Loïc - De Linares Jerome - Deffrennes Benoît - Delaye Loïc - Deliry Cyrille - Delpit Loan - Demaseure Macha - Desnos Alain - Destre Rémi - Draperi Dominique - Dubois Fabien - Dubois Yves - Dumas Daniel - Dupraz Franck - Duroux Benoit - Empereur-buisson Caroline - Encinas Lilian - Erba Pascal - Erick Erick - Etellin Guy - Ferbayre Jean-paul - Fort Vincent - Foxonet Hugo - Gardien Stéphane - Garnier Alexandre - Giacomo Clément - Ginollin Baptiste - Gomez Nicolas - Gotti Christophe - Gravelat Bruno - Grosset Guy-noël - Guelin François - Guibert Quentin - Guichon Francis - Guiheux Sarah - Hahn Jérémie - Hautdidier François - Havet Samuel - Heinerich Sébastien - Henry Pierre-yves - Herrier Xavier - Herrmann Mylène - Houalet Caroline - Ibañez Damien - Janin Monique - Jiguet Frédéric - Joly Laurent - Jorand Yves - Jordana Régis - Jourdain Thibault - Jourdan Jeremie - Jourdan Jérémie - Kim Alain - Labeyrie Anne Lise - Lacosse Pierre - Laluque Olivier - Landragin Dominique - Laurency Sabine - Le Briquir Steve - Lebrun Philippe - Lefrancois Olivier - Legros Olivier - Lemmet Sandrine - Letourneau Christian - Lornage Joffrey - Louiton François - Lpo Savoie Import - Luneau Benjamin - Maas Samuel - Marchal Olivier - Maricau Dominique - Marquis Christelle - Marquis Constant - Martinot Jean-pierre - Mele Stéphane - Mermier Martin - Michel Éric - Miège Marie-laure - Molinier Laure Et Vincent - Moretto Franck - Mouchené Dominique - Moussiegt Karine - Obino Etienne - Offredo Annef - Pagès Damien - Parchoux Franck - Pardi Jean-luc - Pasquier Christophe - Payet Benjamin - Pellet Clarisse - Perier Muzet Laurent - Perier-muzet Laurent - Perotto Laetitia - Petitpas Antoine - Picard Christian - Pietrenko Nicolas - Ployer Jean-yves - Plumecocq Benjamin - Posak Eric - Potaufeux Jérémie - Poulet Laetitia - Prieur Sylvain - Pène Romain - Rabosée Didier - Rannou Gwendal - Ratel Sébastien - Rey-demaneuf François - Rigaud Pierre - Robin Dominique - Rodrigues Daniel - Ros Jacques - Rouschmeyer Laurent - Ruff Brigitte - Rumianowski Odin - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Spinnler Florent - Spinnler Françoise - Stein Stephane - Storck Frantz - Suret Henri - Sécher Maillard Dominique & Marie-renée - Talhoët Samuel - Tardivet Chloé - Tisseron Gaetan - Tissot Nathalie - Tonnelier Marie-laure - Vallet Philippe - Van Anthony - Vanmarcke Pierre-jean - Viricel Vincent - Wolff Patrick - Zurcher Elsbeth

Informations sur l'espèce

La mésange charbonnière est l'une des mésanges les plus grandes. Le mâle adulte a la tête noire avec le dessous jaune vif. La ligne noire qui sépare en deux la poitrine et l’abdomen est plus large chez lui que chez la femelle. Familier des mangeoires et d'un comportement grégaire, elle est facile à observer.

Source : Parc national des Ecrins

La mésange a des facultés d’adaptation incroyables. Les plaines, la montagne, les feuillus, les conifères, les jardins, peu importe le milieu pourvu que le déjeuner soit à portée de bec. Les chenilles qui servent de nourriture aux petits sortent plus tôt à cause du réchauffement climatique. Pas de problème ! Les mésanges avanceront la ponte. D’ailleurs, une seconde couvée, lorsque ce sera possible, assurera un meilleur taux de réussite. Durant l’hiver, survivre est tout un art : on cueille en bande ou bien on se rapproche des mangeoires en jouant des coudes pour avoir la meilleure place.

Source : Parc national des Ecrins

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Parus major corsus Kleinschmidt, 1903 | Parus major major Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles