• 21
    observations

  • 9
    communes

  • 11
    observateurs

  • Première observation
    2009

  • Dernière observation
    2021
Blanchemain Joël - Darinot Fabrice - Delahaye Thierry - Gotti Christophe - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Rutten Céline - Storck Frantz - Tardivet Chloé - Tissot Nathalie - Vanmarcke Pierre-jean

Informations sur l'espèce

L'érèse coccinelle doit son nom à la coloration rouge tachetée de noir très caractéristique des mâles adultes. Deux fois plus grosses (environ 20 mm) mais plus discrètes, les femelles présentent une teinte uniforme gris noir à brun clair. Elles ne se reproduisent qu'à 4 ans et ne quittent guère leur terrier. On peut observer cette espèce assez rare dans les terrains graveleux et caillouteux assez chauds et secs jusqu'à près de 2 000 m d'altitude.

Source : Parc national des Ecrins

Pour chasser, l'érèse coccinelle se dissimule dans un trou conique creusé dans le sol et recouvert d'une soie. A la moindre occasion, elle capture de ses pattes les insectes qui passent à proximité.

Source : Parc national des Ecrins

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Eresus cinnaberinus (Olivier, 1789) | Eresus cinnaberinus illustris C.L. Koch, 1837 | Eresus fulvus Rossi, 1846 | Eresus niger Petagna, 1787

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles