Chargement...

  • 768
    observations

  • 22
    communes

  • 66
    observateurs

  • Première observation
    1515

  • Dernière observation
    2022
Antoine Elodie - Arsac Thierry - Balais Christian - Bator David - Bechet Lucas - Benoit Félix - Bergeron Jean-marie - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Boccon-gebeaud Camille - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bouchard Joris - Brunet Clement - Burkhart Julie-anne - Caillot Yoann - Cavailhes Jérôme - Chapel Ingrid - Coulombier Justine - Deffrennes Benoît - Delorme Michaël - Deroussin Jean-françois - Dourisboure Peio - Draperi Marion - Empereur-buisson Caroline - Faivre Thierry - Francoz Philippe - Gomez Nicolas - Gotti Christophe - Grillot Vanessa - Grosset Guy-noël - Hagry Valerie - Henry Elodie - Herrmann Mylène - Kozlik Isabelle - Laurency Sabine - Marquis Constant - Masset Aymeric - Mathieu Julien - Meeus Guido - Mele Stéphane - Mook Isia - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pellet Clarisse - Perier Muzet Laurent - Perier-muzet Laurent - Ployer Jean-yves - Plumecocq Benjamin - Poulet Laetitia - Rannou Gwendal - Renaud Karine - Reverdy Jean-claude - Robert Audrey - Rocher Michel - Rony Thibault - Rouzet Luc - Rutten Céline - Savourey Michel - Seignemartin Aurore - Seve Victor - Storck Frantz - Suret Henri - Tardivet Chloé - Tissot Nathalie - Vanmarcke Pierre-jean
  • Parc national de la Vanoise
    Participation à 629 Observations
    Part d'aide à la prospection : 81.90 %

    Fiche organisme

  • Autre
    Participation à 16 Observations
    Part d'aide à la prospection : 2.08 %

    Fiche organisme

  • FLAVIA
    Participation à 3 Observations
    Part d'aide à la prospection : 0.39 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Les œufs sont pondus sur la plante-hôte (Sedum album, S. acre, S.telephium, Rhodiola rosea, Sempervivum arachnoideum, S. montanum) et la jeune chenille déjà formée passe l’hiver dans la coquille. Elle accomplit son cycle au printemps suivant et se métamorphose en une chrysalide qui repose dans un cocon lâche disposé dans la végétation. Les adultes, qui ne sont actifs que par temps ensoleillé, sont de bons planeurs et peuvent se déplacer sur de longues distances.
Source : Inventaire des Lépidoptères de la Montagne du Saut (PN Vanoise) – Gurcel & Francoz 2020
L’Apollon s’observe principalement sur les prairies maigres, les pelouses rocailleuses et les éboulis fins. Il s’agit d’une espèce héliophile essentiellement montagnarde, qui se rencontre surtout entre 1’000 et 1’800 m d’altitude.
Ce papillon est présent sur la plupart des massifs montagneux, à l’exception des Vosges, du Forez, du Vivarais et du Causse Noir, d’où il a disparu. Absent de Corse. L’espèce est encore parfois localement commune dans les Alpes et les Pyrénées.
Source : Inventaire des Lépidoptères de la Montagne du Saut (PN Vanoise) – Gurcel & Francoz 2020
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Papilio apollo Linnaeus, 1758 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles