Grimmia alpestris (F.Weber & D.Mohr) Schleich., 1807

Classe : Equisetopsida Ordre : Grimmiales Famille : Grimmiaceae Genre : Grimmia

  • 54
    observations

  • 12
    communes

  • 9
    observateurs

  • Première observation
    2014

  • Dernière observation
    2018
Bonte F - Boudier Pierre - Delahaye Thierry - François Bonte - Legland Thomas Delahaye Thierry - Legland Thomas Delahaye Thierry Chavoutier Leica - Legland Thomas Garraud Luc - Legland Thomas Garraud Luc Delahaye Thierry - Legland Thomas Garraud Luc Gotti Christophe

Informations sur l'espèce

Cette grimmie pousse en coussinets bas, ou en tapis, gris-vert à vert-glauque de 0,5 à 1,5 cm de hauteur. Les feuilles un peu enroulées sur le sec, sont ovales lancéolées, légèrement carénées dans la partie distale, terminées par une pointe hyaline et avec une marge plane ou un peu incurvée dans le haut. En coupe transversale la nervure, avec deux cellules guides sur la face ventrale, est très prohéminente sur la face dorsale ; le limbe est bistrate dans la moitié distale avec des cellules bien bombées. À plat, les cellules médianes du limbe sont carrées à courtement rectangulaires, à parois assez peu épaisses non sinueuses. Les parois transversales des cellules proximales marginales, presque carrées, sont nettement plus épaisses que les longitudinales. Les cellules paracostales sont rectangulaires avec des parois fines. Grimmia alpestris est une mousse dioïque, mais les capsules ne sont pas rares. Elles sont brunes, sans stomates, exsertes, avec un opercule bassement conique portées par une soie droite. Les cellules de l’exothécium sont isodiamétriques de forme irrégulières et à parois épaisses.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Grimmia sudetica Schwägr. | Grimmia tenerrima Renauld & Cardot, 1890 | Guembelia lamellosa Müll.Hal., 1854 | Orthogrimmia alpestris (F.Weber & D.Mohr) Ochyra & Zarnowiec, 2003

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles