Grimmia anodon Bruch & Schimp., 1845

Classe : Equisetopsida Ordre : Grimmiales Famille : Grimmiaceae Genre : Grimmia

  • 15
    observations

  • 7
    communes

  • 5
    observateurs

  • Première observation
    2014

  • Dernière observation
    2018
Bonte F - Delahaye Thierry - François Bonte - Legland Thomas Garraud Luc - Legland Thomas Garraud Luc Gotti Christophe

Informations sur l'espèce

Grimmia anodon pousse en petits coussinets vert-foncé à noirâtres atteignant 1,5 cm d’épaisseur. Les feuilles sont concaves, carénées dans la partie distale, avec des marges planes, parfois un peu récurvées. Les supérieures sont terminées par un long poil hyalin, large et applati à la base, le plus souvent denticulé ; les feuilles basales et celles de certaines tiges stériles en sont dépourvues. Les cellules médianes du limbe sont carrées à arrondies avec des parois épaisses ; les basales marginales sont hyalines sur quelques rangs, courtement rectangulaires avec des parois transversales épaissies. Les cellules paracostales sont nettement rectangulaires. En coupe transversales, le limbe se révèle unistrate avec des épaississements bistratres dans la partie distale et aux marges. La nervure est semi-cylindrique avec deux cellules guides sur la face ventrale, surmontant un petit massif d’hydroïdes ; à noter l’absence de stéréïdes. C’est une plante autoïque avec habituellement des capsules : portées par une soie très courte et courbe, attachées excentriquement à l’urne, elles sont immergées dans les feuilles, globuleuses avec une large ouverture sans péristome, d’où son nom de Grimmie édentée !
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Grimmia limprichtii Kern, 1897 | Schistidium anodon (Bruch & Schimp.) Loeske, 1913

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles