Sabot de Vénus, Pantoufle-de-Notre-Dame

Cypripedium calceolus L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Asparagales Famille : Orchidaceae Sous-Famille : Cypripedioideae Genre : Cypripedium

  • 473
    observations

  • 16
    communes

  • 81
    observateurs

  • Première observation
    1970

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Cypripedium calceolus PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-05-09
Abel Pierre - Arsac Thierry - Auge Vincent - Balais Christian - Bantin Louis - Bayard Nicolas - Benoit Félix - Benoit Philippe - Bergeron Jean-marie - Berthollet Fabienne - Beurier Mathieu - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bouche Michel - Bourgeois Marie-geneviève - Briotet Daniel - Chapel Ingrid - Clesse Bernard - Corbet Thomas - Cote Robert - Dalix Jean-françois - Delahaye Thierry - Delpech René - Dirosa Sylvia - Draperi Marion - Dubrulle Pierre-marie - Dupuich Thierry - Empereur-buisson Caroline - Erba Pascal - Eyvrard Louis - Ferbayre Annie - Filliol Michel - Fima Frédéric - Gerardin Daniel - Gotti Christophe - Herrmann Mylène - Imberdis Ludovic - Jordana Régis - Jourdan Jeremie - Jourdan Jérémie - Jovet Paul - Juillard Melanie - Lacosse Pierre - Langer Pascal - Lefrancois Olivier - Maillet Thierry - Malrat Didier - Martineau Benoît - Martinez Gérard - Mikolajczak Alexis - Modane Secteur - Mollard Maurice - Mook Isia - Morel Coralie - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pardi Jean-luc - Pellet Clarisse - Philippson David - Plumecocq Benjamin - Poulet Laetitia - Ratel Joseph - Reverdy Jean-claude - Roche René - Ruffier-lanche Fernand - Rutten Céline - Seignemartin Aurore - Storck Frantz - Suiffet Gilbert - Suret Henri - Termignon Secteur - Tissot Nathalie - Tonnelier Marie-laure - Trotereau André - Val D'isere Secteur - Valy Nicolas - Vanmarcke Pierre-jean - Villibord Régis - Vivat Agnès

Informations sur l'espèce

Lors de sa floraison, le Sabot de Vénus ne peut être confondu avec aucune autre plante. L’élément le plus spectaculaire de la fleur est le labelle jaune vif en forme de sabot, long de 3 à 4 cm. Les autres pièces florales sont lancéolées de couleur brun-pourpre. À l’état végétatif, cette orchidée pourra se repérer par sa tige robuste portant de grandes feuilles ovales (de 4 à 8 cm de large et de 12 à 18 cm de long), engainantes, à nervures saillantes pourvues de petits cils.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Si le Sabot de Vénus est classiquement associé à la hêtraie- sapinière montagnarde, en Vanoise c’est au sein de pinèdes claires de Pin sylvestre et de Pin à crochet que sont connues les plus importantes populations de cette orchidée. Sur l’ensemble du massif, elle s’observe dans des situations écologiques variées : clairières et lisières de pessières, de sapinières, de hêtraies et même en pleine lumière dans des landes à genévriers et jusque sur des moraines glaciaires à plus de 2000 m d’altitude ! Dans toutes ces situations le Sabot de Vénus préfère les substrats calcaires.
Distribution
Le Sabot de Vénus est largement distribué sur le continent eurasiatique et recensé sur les principaux massifs montagneux européens dont les Pyrénées, le Massif central, le Jura et les Alpes. En Vanoise, sa présence est documentée depuis le XVIIIe siècle : "in sylvis supra Pralugnan" (Allioni, 1785), mais il n’est cité que sur deux communes du Parc (Bozel et Pralognan- la-Vanoise) par Gensac (1974). De nos jours, il est connu sur une vingtaine de communes réparties sur les vallées de Maurienne et de Tarentaise, c’est dans cette dernière que sont localisées les populations les plus étendues et aux effectifs les plus importants.
Menaces et préservation
Cette spectaculaire et attractive orchidée continue d’être cueillie, voire transplantée, malgré la protection réglementaire dont elle bénéficie. De nos jours, cette protection est connue par la plupart des promeneurs et les cueilleurs agissent le plus souvent en connaissance de cause. Une information régulière sur les condamnations possibles par rapport au délit que représente la cueillette d’une espèce protégée et une surveillance régulière des stations en période de floraison devraient faire fortement diminuer cette pratique. L’autre menace qui peut affecter les populations de Sabot de Vénus est liée aux exploitations forestières et aux aménagements touristiques divers. Dans tous les cas, la présence de cette plante protégée doit être prise en compte dans les travaux pour tenter de minimiser les impacts et le cas échéant faire aboutir des mesures compensatoires effectives.
Source : Parc national de la Vanoise
Forêt | Prairie
Alpine
Calceolus alternifolius St.-Lag., 1889 | Calceolus marianus Crantz, 1769 | Cypripedilum calceolus (L.) Rouy, 1912 | Cypripedium boreale Salisb., 1796 | Cypripedium calceolus var. biflorum Rouy, 1912 | Cypripedium cruciatum Dulac, 1867 | Cypripedium ferrugineum Gray, 1821 | Cypripedium microsaccon Kraenzl., 1913

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles