Cystoptéris des montagnes, Cystoptéride des montagnes

Cystopteris montana (Lam.) Desv., 1827

Classe : Equisetopsida Ordre : Polypodiales Famille : Cystopteridaceae Genre : Cystopteris

  • 21
    observations

  • 5
    communes

  • 8
    observateurs

  • Première observation
    1998

  • Dernière observation
    2017
Titre Auteur
Cystopteris montana PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-05-09
A Verifier: Jean-michel Boissier - Auge Vincent - Balais Christian - Delahaye Thierry - Lacosse Pierre - Modane Secteur - Mollard Maurice - Parchoux Franck

Informations sur l'espèce

Le Cystoptéris des montagnes est une fougère à fronde solitaire, de 10 à 30 cm de hauteur. Le pétiole, mince et faiblement écailleux, est plus long que le limbe. Celui-ci, finement découpé, trois à quatre fois penné, est aussi large que long. Le contour du limbe s’inscrit dans un triangle équilatéral, caractéristique morphologique partagée avec les espèces du genre Gymnocarpium, dont le limbe est toutefois moins finement découpé.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Cystopteris montana est une espèce qui se rencontre en Vanoise à l’étage subalpin. Il pousse en situation fraîche et ombragée, en versant nord, de préférence sur substrat calcaire. Ainsi, en Maurienne, il s’observe le long de petits écoulements parmi des mousses, dans les pessières en ubac ; en Tarentaise, il est également connu au pied de rochers suintants au cœur d’aulnaies vertes.
Distribution
Cystopteris montana est largement répandu dans les régions tempérées et froides de l’hémisphère Nord. En France, il est présent dans les Pyrénées, les Alpes et le Jura. En Savoie, il est recensé dans les massifs des Bauges, de la Chartreuse et de la Vanoise. Sur le territoire du Parc, cette fougère a été observée récemment à Avrieux, Villarodin-Bourget et Peisey-Nancroix. Plusieurs indications historiques la concernent à Lanslebourg- Mont-Cenis, Pralognan-la-Vanoise (Perrier de la Bâthie, 1928) et Séez (Gapillout, 1975) ainsi que des mentions plus récentes à Lanslevillard (tela-botanica.org), toutes ces dernières restant à confirmer.
Menaces et préservation
Cette espèce protégée apparaît très rare en Vanoise même si des prospections spécifiques demeurent à réaliser afin d’actualiser et compléter sa distribution. Les milieux forestiers qui l’abritent peuvent être concernés par des travaux impactant ses populations. À titre d’exemple, à Villarodin-Bourget, une de ses stations a été à moitié recouverte par des rémanents suite à une coupe sylvicole et sa partie basse endommagée par une piste forestière. Seule une meilleure délimitation des stations et leur prise en compte systématique dans les aménagements forestiers permettront de préserver efficacement cette élégante fougère.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Aspidium montanum (Lam.) Sw., 1802 | Aspidium myrrhidifolium (Vill.) Chevall., 1827 | Cyathea montana (Lam.) Sm., 1793 | Cyste montana (Lam.) Dulac, 1867 | Cystopteris allionii Newman, 1851 | Cystopteris myrrhidifolia (Vill.) Newman, 1854 | Cystopteris regia (L.) Desv., 1827 | Polypodium montanum Lam., 1779 | Polypodium myrrhidifolium Vill., 1779

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles