Saule bleu, Saule bleuâtre

Salix caesia Vill., 1789

Classe : Equisetopsida Ordre : Malpighiales Famille : Salicaceae Genre : Salix

  • 160
    observations

  • 11
    communes

  • 25
    observateurs

  • Première observation
    1958

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Salix caesia PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-05
Arsac Thierry - Auge Vincent - Barraud Rémy - Blanchemain Joël - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bouche Michel - Bourgeois Marie-geneviève - Charron Julien - Delahaye Thierry - Denise Cyril - Dubrulle Pierre-marie - Hemeray Damien - Herrmann Mylène - Hostein Colin - Laurency Sabine - Mikolajczak A. - Mikolajczak Alexis - Pellicier Philippe - Plumecocq Benjamin - Prudhomme Jean - Richard Alain - Rocher Michel - Seignemartin Aurore - Storck Frantz

Informations sur l'espèce

Salix caesia est un arbrisseau, plus ou moins prostré, pouvant atteindre 1,5 m de hauteur. Il se distingue des autres petits saules présents en Vanoise par ses feuilles elliptiques, entières, glabres, vert pâle dessus et glauques dessous. Parmi les autres caractères distinctifs, citons les rameaux glabres ; les chatons relativement courts, ovoïdes, présentant sur les pieds mâles des fleurs à deux étamines avec des anthères rouges à violettes et, chez les individus femelles, des capsules nettement velues.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Le Saule bleuâtre pousse aux étages subalpin et alpin. Il colonise les abords des ruisseaux, des sources et s’observe aussi parfois dans les prairies humides et les bas-marais. Il semble assez peu sensible à la nature chimique du substrat et préfère les matériaux relativement fins (graviers, sables, etc.). Il se rencontre fréquemment en compagnie d’autres saules comme Salix foetida.
Distribution
Cet endémique alpien est assez largement distribué sur l’ensemble de l’arc alpin,des Alpes du Sud françaises à l’Autriche. En Savoie, il est essentiellement présent en Vanoise : déjà cité sur huit communes par Gensac (1974), il est actuellement répertorié sur treize communes du Parc. Les populations les plus importantes connues sont situées à Bonneval-sur-Arc et Val-d’Isère où il atteint 2630 m d’altitude.
Menaces et préservation
Par son milieu de vie lié à différents types de zones humides, Salix caesia est une espèce potentiellement menacée par toutes les dégradations que subissent encore marais, cours d’eau, etc. Ce saule ne bénéficiant d’aucun statut réglementaire de protection en France, seuls la protection effective des zones humides et le maintien de leur fonctionnement permettront de préserver les populations du Saule bleuâtre.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Salix alpivaga Gand., 1881 | Salix caesia var. angustifolia Mutel, 1848 | Salix dendrocharis Gand., 1881 | Salix divergens Andersson, 1868 | Salix frayi Gand., 1881 | Salix ischnoclada Gand., 1881 | Salix latiuscula Gand., 1881 | Salix minutiflora Turcz., 1854 | Salix myricifolia Andersson, 1851 | Salix myrtilloides Willd., 1806 | Salix prostrata Ehrh. ex Ser., 1815 | Salix subcaesia Brügger, 1886 | Salix wimmeri Hartig, 1852

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles