Scorsonère d'Autriche

Scorzonera austriaca Willd., 1803

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Genre : Scorzonera

  • 77
    observations

  • 7
    communes

  • 11
    observateurs

  • Première observation
    1991

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Scorzonera austriaca PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-10-05
Blanchemain Joël - Delahaye Thierry - Jullian Laurence - Lacosse Pierre - Magnolon Séverine - Modane Secteur - Mollard Maurice - Parchoux Franck - Ratel Joseph - Richard Alain - Storck Frantz

Informations sur l'espèce

La Scorsonère d’Autriche est une astéracée aux fleurs de couleur jaune, toutes ligulées. C’est une plante vivace à souche épaisse avec au collet un abondant chevelu de fibrilles plus ou moins entrelacées formant une "chaussette". De cette robuste racine, naît une tige simple, monocéphale, d’environ 10 à 30 cm de hauteur. À l’exception parfois de quelques petites feuilles ou d’une écaille sur la tige, toutes les feuilles sont basales. Simples, entières, lancéolées et insensiblement atténuées en pétiole, elles sont légèrement coriaces, ondulées sur les bords et glauques. Elles sont si caractéristiques, qu’elles permettent de repérer aisément la plante au printemps et à l’automne en l’absence d’inflorescence. Les akènes, subcylindriques, d’environ un centimètre de long portent une aigrette de soies plumeuses.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Cette plante xérothermophile affectionne les adrets : coteaux arides et pelouses sèches. Elle pousse également dans les rocailles calcaires et sur les sols nus pauvres en végétation comme par exemple les affleurements de gypse, nombreux en Haute-Maurienne. Les flores localisent la Scorsonère d’Autriche à l’étage collinéen ; en Vanoise, nous l’observons jusque dans l’étage subalpin avec une altitude record de 2363 m à la Turra, sur la commune de Sollières-Sardières.
Distribution
La Scorsonère d’Autriche possède une aire de distribution centrée sur le sud-est de l’Europe et s’étendant vers l’est jusque sur les rives de la mer Noire. Elle est présente sur l’ensemble de l’arc alpin, notamment dans les vallées internes et sur les versants sud. En France, elle est recensée sur un large quart sud-est avec des populations (beaucoup plus restreintes et menacées) jusqu’en région parisienne. En Savoie, Scorzonera austriaca est très rare en dehors des vallées de Maurienne et de Tarentaise. En Maurienne, elle est connue des environs de Saint-Jean-de-Maurienne jusqu’à Bessans et en Tarentaise, elle pousse sur les secteurs les plus xériques de la vallée autour de Moûtiers et à Saint-Bon-Tarentaise.
Menaces et préservation
Hormis dans les régions où elle est en limite d’aire et où elle bénéficie régionalement d’un statut de protection, comme par exemple en Ile-de-France, la Scorsonère d’Autriche ne semble pas particulièrement menacée dans le quart sud- est de la France. En Savoie et en Vanoise, sa répartition en fait une espèce plutôt rare même si aucune menace directe n’est identifiée. Localement, comme à Avrieux, l’urbanisation croissante grignote chaque année un peu plus ces milieux rares, délaissés et peu productifs aux yeux de la société, que sont les zones arides et steppiques, milieux pourtant d’une haute richesse en termes de biodiversité et valeur écologique. Les plantes de Vanoise correspondent à la sous-espèce austriaca aux feuilles insensiblement atténuées en pétiole, contrairement à la subsp. bupleurifolia, connue du midi à la Bourgogne.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles