Laîche brun-noirâtre, Laîche brûlée

Carex atrofusca Schkuhr, 1801

Classe : Equisetopsida Ordre : Poales Famille : Cyperaceae Sous-Famille : Cyperoideae Tribu : Cariceae Genre : Carex

  • 118
    observations

  • 9
    communes

  • 30
    observateurs

  • Première observation
    1956

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Carex atrofusca PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-05-06
Barraud Rémy - Benoit Félix - Benoit Philippe - Berthelot Pierre-jean - Blanchemain Joël - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bouche Michel - Clement-guy Stéphanie - Delahaye Thierry - Denise Cyril - Ferbayre Annie - Gaudron Benoît - Grillot Vanessa - Jullian Laurence - Laurency Sabine - Malrat Didier - Modane Secteur - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pardi Jean-luc - Pellet Clarisse - Pellicier Philippe - Plumecocq Benjamin - Prudhomme Jean - Rannou Gwendal - Richard Alain - Seignemartin Aurore - Suret Henri - Tanga Olivier

Informations sur l'espèce

Cette laîche se caractérise par sa taille modeste : les tiges ne dépassent guère 25 cm de hauteur. Les épis femelles (deux à quatre), ovoïdes et noirâtres, sont situés à l’extrémité de pédoncules longs de 0,5 à 2 cm, pendants le plus souvent du même côté. Les utricules, d’abord brun rouge puis noirs, sont courts, comprimés et sans bec. Les écailles lancéolées, pourpre noire égalent la taille des utricules. L’unique épi mâle, fin et élancé, termine la tige. Les feuilles de la Laîche rouge noirâtre, larges de 1,5 à 4 mm, sont planes et raides. Signalons par ailleurs qu’elle possède des stolons courts, contrairement à Carex frigida, qui peut partager les mêmes milieux. Cette dernière longuement stolonifère est beaucoup plus fréquente, de plus ses épis femelles sont nettement plus allongés.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
C’est une relicte glaciaire, cantonnée dans les Alpes françaises à l’étage alpin. Elle est inféodée aux milieux spécialisés d’altitude : bords de torrents, sources et lacs alimentés par des eaux froides et alcalines, bas-marais, pelouses rocailleuses humides et alluvions glaciaires. Elle fait partie des espèces caractéristiques de l’alliance du Caricion incurvae, groupement végétal arctico- alpin remarquable.
Distribution
Espèce arctico-alpine typique, elle est présente dans la plupart des pays de la zone boréale, de l’Asie à l’Amérique du Nord. En Europe, elle est connue dans les pays scandinaves, ainsi qu’en Écosse et sur l’ensemble de l’arc alpin. Même si son aire de distribution est étendue, elle reste toujours rare et localisée, inventoriée en France dans les seuls départements des Hautes-Alpes et de la Savoie. Dans ce dernier, elle est présente uniquement en Vanoise de 2150 m (Bessans) à 2740 m d’altitude (Sainte-Foy-Tarentaise). Quatre communes de Haute-Maurienne accueillent Carex atrofusca : Aussois, Bramans, Bessans et Bonneval-sur-Arc. En Tarentaise, sa présence est notée sur les communes de Tignes, Val-d’Isère, Sainte-Foy-Tarentaise, les Allues, et depuis 2007 sur celle de Peisey-Nancroix.
Menaces et préservation
Les milieux qui hébergent cette laîche sont d’une grande fragilité, vis-à-vis de la qualité des eaux, des risques de piétinement, comblement ou drainage. Les principales menaces proviennent des aménagements hydrauliques, de la fréquentation touristique intensive ou encore du surpâturage. Plus difficile à cerner mais pourtant bien réelle, la menace du réchauffement climatique est à prendre en compte. En effet, l’augmentation des températures estivales entraînera immanquablement un changement des conditions écologiques locales, fortement préjudiciable pour cette espèce qui requiert des conditions proches d’un climat de type polaire. On peut ainsi considérer que la Laîche rouge noirâtre est menacée à la fois par les activités locales et les changements globaux.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Carex ustulata Wahlenb., 1803 | Trasus ustulatus (Wahlenb.) Gray, 1821

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles