Laîche bicolore

Carex bicolor All., 1785

Classe : Equisetopsida Ordre : Poales Famille : Cyperaceae Sous-Famille : Cyperoideae Tribu : Cariceae Genre : Carex

  • 1902
    observations

  • 20
    communes

  • 105
    observateurs

  • Première observation
    1956

  • Dernière observation
    2019
Titre Auteur
Carex bicolor PNV
Description :
Fiche de l'Atlas de la flore rare et protégée de Vanoise
Date : 2017-05-06
Anselmet Roselyne - Arsac Thierry - Auge Vincent - Balais Christian - Bantin Louis - Barraud Rémy - Bayard Nicolas - Benoit Félix - Benoit Philippe - Bergeron Jean-marie - Berthelot Pierre-jean - Berthollet Fabienne - Beurier Mathieu - Blanchemain Joël - Blois Wilfried - Bonneval Secteur - Bonnevie Danièle - Bonsacquet Lionel - Bouche Michel - Boudier Pierre - Bourgeois Marie-geneviève - Bourgoin Virginie - Bregeon Sébastien - Brunaud Cecile - Caillot Yoann - Chamonal Christophe - Chapel Ingrid - Charron Julien - Clement-guy Stéphanie - Corbet Thomas - Dalix Jean-françois - Deffrennes Benoît - Delahaye Thierry - Delmas Michel - Delpech René - Denise Cyril - Descaves Bruno - Dubrulle Pierre-marie - Etievant Jean-luc - Ferbayre Annie - Ferbayre Jean-paul - Fima Frédéric - Flandin Henri - Garnier Alexandre - Gaudron Benoît - Gotti Christophe - Grillot Vanessa - Grosset Félix - Hemeray Damien - Henry Elodie - Herrmann Mylène - Hostein Colin - Imberdis Ludovic - Issautier Anne-marie - Jean-michel Boissier - Jordana Régis - Jullian Laurence - Lacosse Pierre - Laurency Sabine - Le Pape Claude - Lefrancois Olivier - Lemmet Sandrine - Magnolon Séverine - Maillet Thierry - Malrat Didier - Martinez Gérard - Mikolajczak A. - Mikolajczak Alexis - Modane Secteur - Mollard Maurice - Mottet Jean-claude - Moussiegt Karine - Parchoux Franck - Pardi Jean-luc - Pellet Clarisse - Pellicier Philippe - Perier Muzet Laurent - Perrier Jacques - Plaige Véronique - Ployer Jean-yves - Plumecocq Benjamin - Poulet Laetitia - Prat Mathieu - Prudhomme Jean - Rannou Gwendal - Renaud Karine - Richard Alain - Robert Denis - Rocher Michel - Roland Théaud - Rutten Céline - Sagot Clotilde - Saintefoy Secteur - Sarrazin Gérard - Seignemartin Aurore - Storck Frantz - Suret Henri - Tanga Olivier - Termignon Secteur - Tonnelier Marie-laure - Tournier Aila - Trouillet Séverine - Valy Nicolas - Vanmarcke Pierre-jean - Vuillermoz Cécile

Informations sur l'espèce

Voici une laîche qui fait exception à son genre parmi les nombreux Carex souvent difficiles à déterminer ! Avec ses gros épillets bigarrés (5 - 15 mm) de couleur "pistache et chocolat", formés d’utricules verdâtres dépassant nettement des écailles brun noirâtre obtuses, elle ne peut guère être confondue avec un autre Carex. De 5 à 20 cm de hauteur, cette plante vivace porte une tige trigone généralement courbée, prostrée, qui lui donne l’air d’avoir été piétinée. Les feuilles étroites (1 à 2 mm) rudes et glauques sont plus courtes que la tige dont l’extrémité est dépassée par la bractée inférieure.
Source : Parc national de la Vanoise
Écologie et habitats
Hôte des tourbières basses arctico-alpines à tendance basophile,cette laîche affectionne les alluvions fines des torrents d’altitude, les bords de sources, lacs et marais, alimentés par des eaux froides et alcalines. Elle partage ces milieux avec d’autres espèces constituant l’alliance du Caricion incurvae dont elle est l’une des espèces caractéristiques. Elle s’observe fréquemment accompagnée de : Carex frigida, Carex maritima, Juncus triglumis, ou bien encore de Trichophorum pumilum. Dans les Alpes, Carex bicolor se situe principalement à l’étage alpin, plus rarement au subalpin. On peut ainsi le rencontrer, en Vanoise, de 1700 m (Les Allues) à 2850 m d’altitude (Aussois).
Distribution
Espèce type du cortège des relictes arctico-alpines,Carex bicolor est présent dans de nombreux pays de la frange boréale. Il est bien connu dans les pays scandinaves et en Europe centrale, ainsi que sur l’ensemble des Alpes jusqu’aux Carpates. Son aire de distribution, sur le territoire national, s’étend aux Pyrénées centrales ainsi qu’à la plupart des départements alpins. Dès le XIXe siècle, une dizaine de localités a été indiquée en Vanoise (Husnot, 1905-1906). De nos jours, les gardes-moniteurs du Parc ont repéré la Laîche bicolore sur la majorité des communes du Parc, sur plusieurs centaines de sites. Bien que discrète, il est probable que l’on puisse la découvrir dans la plupart des cirques glaciaires, en aire optimale d’adhésion comme dans le cœur du Parc national de la Vanoise.
Menaces et préservation
Les espèces du Caricion incurvae affectionnent les milieux humides qui sont d’une grande fragilité, tant par rapport aux atteintes qu’ils subissent : drainage, comblement, piétinement, que par la détérioration de la qualité des eaux. Les principales menaces proviennent d’aménagements touristiques et d’utilisations pastorales. Bien que plus difficiles à cerner, les changements climatiques constituent une menace bien réelle à prendre en compte. Si ceux-ci venaient à se traduire localement par un réchauffement, l’augmentation des températures entraînerait ipso facto un changement des conditions écologiques, fort préjudiciable pour cette laîche qui requiert des conditions proches d’un climat de type polaire. On peut considérer, à l’instar des autres espèces qui l’accompagnent, que Carex bicolor est menacé à la fois par les activités locales et par les changements climatiques globaux.
Source : Parc national de la Vanoise
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Carex androgyna Balb., 1792 | Carex cenisia Balb., 1804 | Vignea bicolor (All.) Rchb., 1830

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles